Les membres du comité d’organisation du carnaval international de Ouidah (Cio) appuyés par les partenaires et les autorités politico-administratives ont animé une conférence de presse ce 6 avril 2022 au centre international d’art et de musique de Ouidah (Ciamo). Une sortie médiatique qui lance officiellement les préparatifs et la professionnalisation de cet évènement d’envergure.

Faire du carnaval international de Ouidah (Cio), une attraction de grande envergure  et un produit qui force l’admiration. C’est l’objectif global visé par son comité d’organisation. L’atteinte de cet objectif nécessite une bonne préparation et une professionnalisation afin de hisser  le Cio au rang des carnavals les plus en vogue du monde.  Ainsi, l’ambassade de France au Bénin à travers le projet « Des sites  et des musées pour le développement des territoires » (Smdt)  a sélectionné le projet Cio à la suite d’un appel à projet pour  l’appuyer techniquement et financièrement dans l’atteinte de son objectif. C’est dans cet optique que ce 6 avril 2022, les membres du comité d’organisation entourés des partenaires et des autorités ont animé une conférence de presse ce 6 avril 2022 au centre international d’art et de musique de Ouidah (Ciamo). A cette occasion, le délégué général du Cio Wilfrid Houndjè a dévoilé les objectifs de la phase de préparation et de professionnalisation de l’évènement. Il s’agit selon ses explications, de former et de préparer les acteurs culturels et touristiques de Ouidah pour des offres et des services professionnels lors du Cio, d’informer et sensibiliser les professeurs des lycées et collèges de Ouidah pour une appropriation du Cio afin de mobiliser la jeunesse scolaire autour du carnaval, informer et sensibiliser les couches influentes pour une adhésion populaire au projet et  redynamiser la communication du Cio pour lui assurer une forte visibilité et une attraction médiatique.

Wilfrid Houndjè est revenu sur les principales activités qui vont meubler cette phase préparatoire qui va d’avril à septembre 2022, soit 6 mois d’intenses activités. Au nombre de celles-ci, il y aura l’organisation d’ateliers d’information et de sensibilisation au profit de 20 professeurs de 10 collèges et lycées de Ouidah, de 20 acteurs culturels, artistiques et touristiques de la commune, des forces vives de la commune de Ouidah, à savoir les chefs religieux, les chefs de collectivités, de groupements de femmes, de conducteurs de taxi, etc. Sans occulter la  réalisation des capsules vidéo et affiches d’attraction pour communiquer autour du Cio et des voyages à l’intérieur du pays pour mobiliser les ‘’Ouidaniens’’ autour de ce projet innovant et accrocheur. Le délégué général du Cio a saisi l’occasion de cette sortie médiatique pour lancer un appel au soutien des décideurs politiques, notamment du chef de l’Etat Patrice Talon qui ambitionne faire de Ouidah une destination touristique majeure. « Nous sollicitons l’engagement de l’Etat béninois plus fort et pratique. L’évènement aura besoin de beaucoup de ressources », a-t-il souligné.

Partenaires et autres s’engagent à accompagner l’évènement

Présents autour du délégué général lors de cette conférence de presse, les différents partenaires et autres membres du comité d’organisation se sont engagés à jouer leur partition pour faire du Cio dont la première édition est projetée pour décembre 2022, l’un des évènements culturels phares au Bénin et dans la sous-région. Dans son intervention, Gérard Brun représentant l’ambassade de France, a réaffirmé l’engagement  de son institution à soutenir le carnaval international de Ouidah. Aussi, a-t-il félicité Wilfrid Houndjè et toute son équipe pour leur détermination autour du projet. « Le Cio s’inscrit parfaitement dans une coopération culturelle et  patrimoniale que le Bénin et la France ont souhaité au plus haut niveau », a-t-il indiqué. Gabin Tchiakpè, responsable à la mobilisation des jeunes scolaires autour du Cio dira pour sa part que l’objectif poursuivi dans l’idée d’associer la jeunesse à cet évènement est de lui permettre de se rendre compte de la richesse  culturelle de leur pays. Comme lui, le responsable des artisans de la commune de Ouidah Jérôme Acakpo et la responsable des regroupements femmes de Ouidah et les autres ont aussi pris l’engagement d’œuvrer pour la réussite du projet.  Le directeur départemental du Tourisme, de la Culture et  des Arts Atlantique a au nom du ministre Jean-Michel Abimbola, assuré tout le comité du CIO de l’accompagnement du gouvernement du président Patrice Talon. Il en a été de même pour le chef du 3e arrondissement de Ouidah qui portait la voix de l’autorité communale à cette. Cette conférence de presse a été entrecoupée de prestations artistiques et a pris fin par des bénédictions des dignitaires du culte vodoun de la cité des Kpassè. Précisions que la formation des professeurs des lycées et collèges de Ouidah sur l’appropriation du  Cio s’ouvre ce 14 avril 2022 et qui mobilisera 20 enseignants.