Le conseil d’Administration du Mca-Bénin II a tenu  sa 25e session ordinaire le mardi 21 décembre 2021. A cette assise, les membres ont revu les travaux exécutés et se sont mis la pression pour qu’aucun franc ne soit retourné aux Etats- Unis d’Amérique.

Gilles G. Gnimadi

La dernière assise ordinaire du Conseil d’Administration de Mca-Bénin II au titre de l’année 2021 a eu lieu  hier sur des notes de satisfactions par endroits.  A l’ouverture des travaux,  le coordonnateur national, Gabriel Dégbegni a indiqué que bien que l’année 2021 ait été éprouvante sur divers plans en matière de mise en œuvre du Programme, elle a substantiellement connu des avancées, puisque les contrats relatifs à la modernisation du réseau de distribution de l’énergie électrique à Cotonou, et dans les régions sont en phase d’achèvement (lignes et postes électriques), ou en net progrès (dispatching) ; et l’amélioration du suivi des travaux de construction a permis d’obtenir de meilleurs pourcentages d’exécution. Il en est de même, a-t-il ajouté, des taux d’engagement des ressources du Compact. « A ce propos, les taux d’engagement et de décaissement des ressources financières du Programme s’élèvent respectivement à 87% et 54%. Pour le trimestre septembre-décembre qui s’achève, le taux d’engagement est de 58%, et le taux de décaissement de 75% », a expliqué le coordonnateur national. Dans cette même dynamique, le président du conseil d’administration, Abdoulaye Bio Tchané a fait savoir que l’année 2021 s’achève sur une note de satisfaction, puisque l’extension et la modernisation du réseau électrique au Bénin est désormais une réalité. Selon ses constats sur le terrain, les travaux de construction et de réhabilitation des lignes à Cotonou et dans les régions ont été globalement conduits dans le respect des dispositions contractuelles. Les dernières activités qui permettront la délivrance des certificats de réception provisoire s’achèveront bientôt pour certains contrats, a-t-il informé. Pour lui, sur les différents sites, les travaux de construction des postes ont également connu un taux d’exécution non négligeable, même si des retards sont à rattraper par endroits. Il a insisté que certains points sensibles devront faire l’objet d’attention particulière au cours de cette session. « La livraison des postes devant alimenter les lignes électriques et permettre les essais techniques n’interviendra pas avant la fin du premier trimestre 2022. Cette situation nous interpelle au point qu’il convient d’envisager avec la Coordination nationale, les mesures idoines pour y remédier rapidement », a martelé le président du Conseil d’administration. Quant aux défis, il a indiqué qu’il faudra également en relever au niveau des projets de mise en place des mini-réseaux électriques financés par la facilité d’énergie propre hors réseaux (Ocef).

Au cours de la présente session, Abdoulaye Bio Tchané a expliqué que les participants  à cette assise examineront les documents financiers relatifs aux différentes ressources du Programme pour le trimestre de janvier à mars 2022, ainsi que le nouveau plan de passation des marchés pour l’année 2022. D’autres dossiers qui impacteront sans doute le fonctionnement de Mca-Bénin II seront également soumis à leur appréciation, a-t-il informé. Avant de déclarer ouverts les travaux de cette 25e session ordinaire, il a  souhaité que les échanges soient directs, francs et pragmatiques afin d’offrir au Programme, les outils indispensables à la réussite de la nouvelle phase qui démarrera au prochain trimestre. Car, a-t-il rappelé « Notre leitmotiv est désormais commun : pas un  seul franc de retour aux Etats Unis ! »

5 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici