Initiée par l’Ong ‘’Femme et Développement’’ la 3e édition du camp des filles leaders est ouverte au centre international d’art et de musique de Ouidah (Ciamo). C’était hier, jeudi 05 août 2021  en présence des partenaires techniques et financiers notamment Expandinglives et Ciamo.

J.F

C’est parti pour la troisième édition du camp des leaders au centre international d’art et de musique de Ouidah (Ciamo). Les hostilités ont été officiellement lancées ce jeudi à travers une cérémonie fort et simple empreint de discours et de prestations artistiques. A l’ouverture de la cérémonie, la directrice exécutive de l’Ong  ‘’Femme et Développement’’, Aimée Isabelle Vitouley a rappelé l’ambition de son organisation en organisant chaque année le camp des  filles leaders.  Il  s’agit d’agir sur  la jeune fille d’aujourd’hui pour impacter la femme de demain. Cela suppose donc concrètement d’impulser chez la jeune fille, le goût du leadership. « Et pour réussir le pari d’une société de type nouveau, il faut donner  à la  jeune fille  d’aujourd’hui, femme  de  demain, les  outils  nécessaires  pouvant  lui permettre de participer pleinement au progrès de sa communauté », a-t-elle expliqué. Parce qu’à l’en croire, au même titre que l’homme¸ la femme est un agent de développement qui doit  contribuer efficacement  à la production de la richesse et  à la gestion de la cité. La directrice exécutive de l’Ong ‘’Femme et Développement’’ précise par ailleurs que  ce camp est un cadre d’échange et socialisation. Plusieurs communications seront animées durant ce camp qui prend fin le 07 août prochain. Elles portent sur  des thématiques aussi  actuelles que celles relatives au leadership féminin, à la sexualité et à la santé de reproduction, à l’entreprenariat, sans  oublier les activités sportive et artistique. C’est aussi un cadre d’échanges  et de socialisation  pour en définitive faire des participantes, des  vecteurs  d’un changement qualitatif dans la société. « Pour libérer la femme des chaînes sociales  et culturelles qui freinent son  épanouissement, il faut promouvoir selon nous l’exemplarité, l’audace et le leadership chez la jeune fille d’aujourd’hui »,  a laissé entendre Aimée Isabelle Vitouley.  Marguerite  Roy, directrice pays du ‘’corps de la paix’’ a dans son intervention,  a fait savoir que l’égalité genre  est un combat prioritaire transversal pour son institution. Elle a donc saisi l’occasion   pour féliciter les responsables de l’Ong ‘’Femme et Développement’’ pour leur  initiative. « Ceci démontre  votre engagement en faveur de la construction d’une société humaine », a-t-elle martelé. La  directrice du ‘’corps de la paix’’ exhorte ces élèves à une participation active aux travaux  de ce camp qui a réuni plus de 40 apprenantes issues des lycées et collèges de la commune de Ouidah.  Le chef du 2earrondissement de Ouidah Alphonse Alapini représentant le maire, a pour sa part témoigné le soutien du conseil communal au camp et a adressé des mots d’encouragement aux initiateurs. Rappelons  que  le camp des filles leaders a été organisé grâce à l’appui technique et financier de l’Ong américaine Expandinglives et du Ciamo que dirige Wilfrid Houndjè.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici