Le  40ème Conseil Confédéral  de la Confédération des syndicats autonomes du Bénin (Csa-Benin) s’est tenu le  vendredi 15 janvier 2021. A la Bourse du travail à Cotonou, les travaux de ces assises ont accouché d’importantes décisions en faveur de la Confédération et des travailleurs. Occasion était également saisie par le Bureau exécutif dirigé par le Sg Anselme Amoussou, de passer les consignes de vote pour le compte des élections professionnelles prévues pour se dérouler le dimanche 24 janvier 2021.

A la Csa-Bénin, c’est le respect strict des textes et  le respect pour les militantes et militants. En témoigne, la tenue de ce 40ème Conseil conseil confédéral qui a connu la participation des représentants de tous les syndicats affiliés, des structures sous tutelle de la Confédération. Au cours des travaux, les participants ont convergé leurs idées pour rendre plus dynamique leur commune Confédération pour le bien des travailleurs. L’occasion était donnée pour eux d’apprécier le bilan d’activités, le bilan financier de l’année 2020 et de donner leur  avis sur le projet de budget exercice 2021 afin de donner les orientations pertinentes nécessaires pour le bien de la Confédération et des travailleurs. Dans son mot, à l’entame des travaux, le Secrétaire Général de la Csa-Bénin, Anselme Amoussou a  exprimé à ses affiliés,  la grande fierté qu’il ressent à sacrifier à cette belle tradition de reddition de compte qui caractérise la Csa-Bénin, leur organisation syndicale commune depuis l’époque des pères fondateurs. « La Csa-Bénin est riche de ces forces vives au sein des instances mais aussi et surtout de toutes celles de ses représentants locaux et de ses adhérents. Vous êtes à la fois ceux qui font vivre la Csa-Bénin sur le terrain et ceux qui permettent au Ben de poursuivre son action nationale », a fait savoir le Sg Amoussou. A ses dires, ce Conseil confédéral qui se tient malgré l’actualité syndicale électorale est le signe que la Csa-Bénin est résolument engagée dans le respect des textes et le respect pour les militantes et militants.  C’est également la preuve que la sérénité règne dans leurs  rangs car ils  n’ont pas perdu de vue que la confédération doit continuer de fonctionner pendant et après les élections professionnelles. « Nous sommes conscients de notre force et de nos atouts. Nos atouts qui se résument en votre engagement sur le terrain. Cet engagement admirable sans marchandage que vous déployez nous permet de conserver l’espoir que le renouveau syndical est en marche et que nous pouvons réussir à asseoir dans les tout prochains jours un syndicalisme véritablement efficace pour nos revendications », a fait observer le numéro 1 de la Csa-Bénin.  Grâce à ses syndicats affiliés, ses structures sous tutelle, la Csa-Bénin s’est imposée au plan national, régional et international. Ce rayonnement doit être vendu fièrement partout tout autant sur le terrain médiatique classique que sur les réseaux sociaux, a conseillé le Sg à ses lieutenants avant de les inviter à porter les  valeurs et la  vision de la Confédération  sur la place publique. Ce qui permettra d’assurer  une oreille plus attentive de la part des  interlocuteurs de la Confédération. Pour y arriver, le Sg Amoussou appelle ses gens à poursuivre et intensifier les  efforts pour faire triompher la Csa-Bénin dans les urnes le 24 janvier.

 

Victorin Fassinou

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici