Ouverte en mai 2021, les rideaux sont tombés sur la 6e édition du programme le Livre Contre les maux de la Cité le samedi 27 novembre 2021 à la Bibliothèque de l’Excellence à Godomey, commune d’Abomey-Calavi. C’est la togolaise Josepha Yawa Agbessi qui a remporté le premier prix de l’édition 2021.

Gilles G. Gnimadi

Les maux de la société africaine notamment ceux de l’Afrique de l’Ouest continuent de recevoir les pansements du président Camille Segnigbinde et de l’association des Ecrivains Humanistes du Bénin. Et ce par le programme « Le Livre contre les maux de la Cité » mis en œuvre depuis 2013.

L’édition de 2021 de ce vaste programme a pris fin samedi dernier en apportant la joie aux lèvres aux heureux gagnants. Puisque, en plus du trophée et des opportunités, des chèques ont été distribués aux plus méritants. Ainsi, la lauréate de nationalité togolaise a décroché le trophée de 2021 avec un chèque de 700. 000 Fcfa. Le deuxième venant du Bénin a en plus de son attestation reçu un chèque de 500. 000 Fcfa. Et, la troisième d’origine nigérienne est partie avec un chèque de 300.000 Fcfa avec une attestation de participation. Les autres participants n’ont pas été laissés pour compte. Ils ont été également récompensés. Certains sont rentrés avec de chèque de 100. 000 Fcfa.

Au cours de la cérémonie de remise des prix, le représentant de la Coopération Suisse, Roberto Lang a loué l’initiative après avoir félicité et encouragé les lauréats. Il n’a pas manqué de jeter des fleurs sur l’association des Ecrivains Humanistes du Bénin.

« L’Apparence »

Conformément aux objectifs de ce programme d’atelier, de création et de concours littéraires, d’édition de recueil collectif et thématique de nouvelles, un recueil des différents textes retenus a été édité. Celui de 2021 est intitulé « L’Apparence ». L’objectif global, selon le président Camille Segnigbinde, est d’orienter les plumes de jeunes écrivains en herbe de toute la sous-région ouest africaine francophone (âgés au plus de 30 ans) vers une thématique donnée à chaque édition, tout en renforçant leurs capacités littéraires. « Cette année, le programme a été lancé en mai dernier par un appel à textes, suivi d’une première sélection, puis d’un atelier de renforcement des capacités dans chaque pays cible, ensuite une nouvelle sélection et enfin, la cérémonie de ce soir qui permettra de connaître les plus créatifs de l’ensemble ciblé depuis le début », a-t-il expliqué.

Il a également dans ses propos reconnu à la Coopération Suisse son engagement aux côtés du Bénin et de la société civile.  Il n’a pas manqué d’adresser ses remerciements à tous les acteurs de la chaine du livre au Bénin tout en souhaitant leur accompagnement pour les éditions prochaines. Il est à noter que le thème de l’édition 2021 de ce programme de l’association des Ecrivains  Humanistes du Bénin est intitulé : « Lutte contre les violences faites aux filles et aux femmes : regard des jeunes écrivains ouest africains, pour l’édition en cours de la présente initiative » et entre en droite ligne de l’Odd 5.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici