Il n’y a pas de métier exclusivement réservé aux hommes. Du moins, il est des femmes au Bénin qui ont fait le leur ce principe et qui s’en sortent très bien dans leur domaine. Vitrière à Abomey-Calavi, Nadège Houndjènoukon en est un exemple parmi tant d’autres.

Native de Adjla gbéta dans la commune de Tori, Nadège Houndjènoukon, épouse Capo-Chichi, âgée de 33 ans et mère de deux enfants est la patronne de l’atelier N’dia alu sis à Gbodjè Amahoun. Un atelier de vitrerie, le métier qu’elle exerce depuis 2016. En effet, déscolarisée depuis la classe de 6è pour manque de moyens financiers, elle a très vite compris que la vie est un combat perpétuel. Ainsi elle décide de consacrer sa vie à l’apprentissage de l’usage de l’aluminium. Passionnée de la musique gospel à ses heures perdues, Mme Capo-Chichi fait partie des rares femmes qui se lancent dans ce métier fortement masculin. Un choix motivé par son désir de se démarquer des autres et de sortir de l’ordinaire « J’ai choisi la vitrerie parce que depuis ma petite enfance, j’aime faire la différence. Je n’apprécie pas trop ce que tout le monde fait », a-t-elle confié et d’ajouter que  « Un jour, j’ai croisé un vitrier et sa manière d’accrocher son mètre à son pantalon jean m’a séduite. Je l’ai approché pour savoir si une femme peut apprendre son métier et il me répondit par l’affirmative ». Dès lors, Mme Capo-Chichi incita ses parents et insista pour qu’ils acceptent son choix. « Mes parents étaient étonnés, inquiets et dubitatifs au départ mais j’ai tout fait pour les convaincre et ils m’ont accompagné jusqu’au bout » a confié notre vitrière.  Une ambition que la dame de fer ne regrette nullement, car affirme-t-elle être heureuse et épanouie. « Je n’ai aucun regret, je suis très fière de mon choix. C’est vrai que juste après ma libération je n’avais pas d’atelier donc pas de clients. Du coup, je me disais que si j’avais appris la couture, la coiffure… je me ferais un peu d’argent même étant à la maison. Mais depuis 2016 ce problème est résolu et je ne me plains plus ».

Grâce à son talent, son courage et sa bravoure, Nadège Houndjènoukon est la 2è commissaire au compte au sein de l’Association des Menuiseries Aluminium Vitrerie Professionnelle de Pahou Cococodji Hêvié et environs (Amavippche). Une association qui défend et accompagne les apprentis en situation de vulnérabilité. Par ailleurs, Mme Nadège Houndjènoukon a toujours étonné ses potentiels clients et son entourage pour avoir osé changer la donne.  Ce qui se justifie par le nombre d’apprentis retrouvés dans son atelier. « Quand les gens me voient en train de travailler ils s’étonnent et ils m’encouragent beaucoup. Des fois ils me confient leur enfant ce qui fait que j’ai actuellement avec moi 12 apprentis dont une fille ». À 33 ans, Mme Capo-Chichi affiche déjà le profil de Madame à qui tout marche à Cotonou, une ville dans laquelle la vie n’est belle que pour les durs. A ses confidences, son mari et ses enfants sont aux bons soins. Tout ceci grâce à son travail et son combat pour son autonomisation. « J’ai fait beaucoup d’efforts pour en arriver là mais aujourd’hui mon mari même est très fier de moi. J’ai une moto, des parcelles à Cotonou ici et je vis dans ma propre maison avec mes enfants et mon mari. J’en ai une autre qui est en location » ». Elle en profite pour lancer un cri de cœur.

L’invite de Mme Nadège Houndjènoukon Capo-Chichi

Aux jeunes filles, « je les exhorte à embrasser ce métier, c’est un métier d’avenir. Il y a déjà assez de coiffeuses, de couturières, de cuisinières etc. Oser choisir les métiers dit d’hommes et vous vous en sortirez gagnantes ».

Aux parents, «  je voudrais dire que si le désir de votre fille est de se lancer dans un métier d’hommes comme celui-ci, d’accepter sa volonté et de la suivre, de l’accompagner jusqu’à la libération et même jusqu’à l’ouverture d’un atelier. C’est le plus bel héritage que vous aurez laissé à votre fille. Je voudrais ainsi pour finir dire une fois encore un grand merci à mes parents. Ils ont fait de leur mieux pour que j’en arrive là ».

Eliane Fatchina (Coll)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici