Le ministre de l’énergie Dona Jean-Claude Houssou, a procédé hier mardi 26 avril 2022, au lancement officiel du programme d’accès durable et sécurisé du Bénin à l’énergie électrique (Padsbee). Cette cérémonie déroulée à la Zone industrielle de Sèmè-Podji a connu la présence de la ministre de l’industrie et du commerce Alimatou Shadiya Assouma,  du Directeur général de Communauté Electrique du Bénin (Ceb) Karimou Chabi Sika, des préfets de l’Atlantique, de l’Ouémé, du Mono des partenaires techniques et financiers du secteur de l’énergie.

D’un cout global de 200 milliards de francs Cfa, le Programme d’accès durable et sécurisé du Bénin à l’énergie électrique (Padsbee) est prévu pour durer trois ans.  Confié au groupe vinci, il a pour maître d’ouvrage le Ministère de l’énergie et maître d’ouvrage délégué, la Ceb et la Sbee. Il entend développer l’accès durable à l’électricité de qualité pour les usagers domestiques, commerciaux et industriels dans le respect des normes de sécurité, environnementales et sociales avec un taux national de 75% d’ici 2025 dont 50% en milieu rural et 90 % en milieu urbain et une bonne tenue du plan de tensions à tous les nœuds à l’horizon 2025. Des explications du  Directeur du projet Vinci Abderrahim Gherda  au lancement du programme, le Padsbee s’étend sur huit(08) départements à savoir l’Atlantique, Littoral, Ouémé, Plateau, Mono, Couffo, Zou et Collines. Il consiste à doter le pays d’infrastructures appropriées pour un accès durable à l’électricité sur toute l’étendue du territoire national.  Il s’agit de la conception, de la fourniture et la construction de réseaux de transport de 161Kv et de répartition 63Kv pour un quadrillage adéquat du territoire pour une meilleure maîtrise des baisses de tension, des pertes techniques et développement de la charge industrielle dans l’ensemble du pays. Le projet prend également en compte la conception, la fourniture et la construction de sous-stations 161/63 Kv et 63/15-20 Kv et la conception, la fourniture et la construction de réseaux de distribution en vue d’un accès accru et durable à l’électricité en milieu urbain et rural. Ce projet prévoit également la fourniture et l’installation de kits de branchement.  « Avec ce projet, le Bénin est bien sur la route de l’autonomie énergétique », a laissé entendre M. Gherda qui rassure de l’engagement de Vinci à bien mettre en œuvre ce projet et à former 300 jeunes capables d’assurer une durabilité des ouvrages qui seront réalisés dans le cadre du projet. Il a,  pour finir, promis l’engagement du Vinci de  toujours accompagner le Bénin et à être son partenaire pour le bien du peuple béninois.

L’industrialisation du Bénin  ça y !

« Sans l’énergie, il n’y a pas développement, il n’y a pas d’industrie.   Je pense que c’est maintenant que l’industrie peut commencer. Avec ce qui se passe actuellement à Glo-Djigbé et tout ce qui se passera dans les zones qui ont été mises en place,  il y a effectivement un grand développement. Quand on parle de zone industrielle, c’est la création de l’emploi. Que les emplois qui seront créés, la richesse qui sera créée permettra effectivement au Bénin de devenir acteur de son propre développement », a laissé entendre le Directeur de la Zone industrielle. Dans son mot, le représentant du directeur général de la Sbee Francis Pérani, a montré la pertinence du projet  Padsbee.  « La croissance pour la Sbee, c’est quelque chose de concret. On a déjà une croissance de 15% environ 2021 par rapport à 2020. On vise 15% voir plus dans les années futures. Ce projet contient 30.000 branchements », a laissé entendre le représentant du Dg Sbee avant de souhaiter voir le projet  être bien exécuté par Vinci. A l’instar des préfets de l’Atlantique, de l’Ouémé, du Mono qui se sont succédés au pupitre, le Directeur général de la Ceb Karimou Chabi Sika a indiqué que ce projet donne la preuve patente que avec le régime Talon, la charrue n’est jamais devant les bœufs comme c’était le cas pour le régime précédent. Pour la ministre de l’industrie et du commerce, Alimatou Shadiya Assouma, le lancement de ce projet marque le processus d’industrialisation  du Bénin. Ce projet aux dires de la ministre va révolutionner l’industrialisation au Bénin.  Procédant au lancement du programme, le Ministre de l’Energie Dona Jean-Claude Houssou est revenu sur les prouesses réalisées par le régime de Patrice Talon depuis 2016 dans le secteur de l’énergie. A ses dires, ce secteur mis en priorité par le Chef de l’Etat fait de grandes choses depuis six ans. Raison pour laquelle, il a félicité le Chef de l’Etat Patrice Talon,  remercié ses collaborateurs du ministère de l’énergie et tous les partenaires techniques et financiers pour tous les efforts consentis. « Le niveau d’investissement pendant le premier quinquennat dans le secteur de l’énergie est de loin supérieur à l’investissement des trois précédents quinquennats. Si on rajoute le niveau d’investissement prévu dans le Pag 2 qui  est  historique, est de loin supérieur à tout ce qui a été investi dans le secteur depuis 1960 », a vanté le ministre Houssou. D’après lui, le coût du Programme Padsbee est supérieur à  tous les  investissements de la Ceb depuis sa création pour le Bénin et pour le Togo.  « Le niveau d’engagement du gouvernement de Patrice Talon pour le secteur de l’énergie est sans commune mesure », a fait savoir le ministre. Le Padsbee, poursuit-il, est l’un des projets emblématiques du Pag2. Il  contribuera efficacement à assurer à toute la population béninoise, un accès équitable,  au service énergétique moderne d’une part  et contribuer efficacement à l’industrialisation du Bénin, d’autre part. « En plus du développement, l’industrialisation ça y est également. …Les installations que nous allons obtenir de ce projet vont nous permettre d’aller jusqu’en 2040 sans aucune difficulté.», a martelé le ministre Houssou pour qui le projet vient renforcer d’autres projets existants.  « Grace au président Talon, l’énergie est au cœur du Bénin, désormais terre d’opportunité », a dit l’autorité pour finir. Mais avant, elle  a insisté sur ses impératifs non négociables à l’endroit de l’entreprise  Vinci. Il s’agit de la qualité des réalisations, le respect des normes environnementaux et le respect des délais.

Victorin Fassinou