Le rapport qui va afficher le visage de la situation de la vulnérabilité et de l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Bénin, pourrait être disponible sous peu. L’enquête qui favorisera la disponibilité de ce document a été officiellement lancée le vendredi, 06 août 2021, par les autorités en charge de la question à Golden Tulip à Cotonou.

Junior Fatongninougbo

 Le Bénin a enregistré sa dernière génération de cette Analyse globale de la vulnérabilité, de la sécurité alimentaire et nutritionnelle et système alimentaire depuis 2017. Lancée le vendredi dernier, l’édition de 2021 va permettre de renouveler les données pour que les partenaires qui interviennent sur les questions de sécurité alimentaire, disposent de ressources statistiques actualisées. L’Analyse globale de la vulnérabilité et de la sécurité alimentaire et nutritionnelle – système alimentaire (Agvsan-Sa 2021) sortira un rapport d’ici décembre 2021, sur le visage de la situation actuelle de la vulnérabilité et de l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Bénin. Dans son discours, le Directeur de cabinet du ministère de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche Aguêmon Dossa a expliqué que des données seront collectées auprès de 26.000 ménages dans le but de cartographier la situation de vulnérabilité et d’insécurité alimentaire et nutritionnelle d’une population donnée d’une part et d’analyser les dynamiques relationnelles entre les systèmes alimentaires à travers ses différentes composantes d’autre part. Pour le Coordonnateur résident du Système des Nations-Unies Salvator Niyonzima a souligné que l’Agvsan-Sa permettra au Gouvernement et l’ensemble des partenaires intervenants dans le domaine de la sécurité alimentaire et nutritionnelle de disposer d’une base de données réelle et actualisée sur la situation d’insécurité alimentaire au niveau du Bénin afin de planifier les interventions nécessaires et soulager les populations vulnérables dans la perspective de ne laisser personne de côté. A l’en croire, les stratégies visant l’atteinte de l’objectif de développement durable Odd 2 (Faim Zéro) ne peuvent se révéler efficaces que si des informations précises, fiables, représentatives et récentes existent sur la prévalence de l’insécurité alimentaire et nutritionnelle, la localisation géographique, les causes de l’insécurité alimentaire et les caractéristiques des personnes touchées en lien avec les systèmes alimentaires.  En outre, pour la réalisation de cette enquête, le Royaume des Pays-Bas appuie le Bénin à hauteur de $ 615,000. « La situation nutritionnelle d’un pays, d’une famille ou d’une personne constitue un indicateur clair de son bien-être et de son développement », a martelé l’Ambassadrice des Pays-Bas au Bénin, To Tjoelker-Kleve. Cette dernière a justifié que  souligne que la situation nutritionnelle est un indicateur multisectoriel et le résultat de plusieurs facteurs, que cela soit la situation économique d’une personne, son accès à la santé ou à l’eau. C’est pourquoi si  l’enquête pour l’analyse globale de la vulnérabilité et de la sécurité alimentaire et nutritionnelle est bien faite, on sait là où il y a vulnérabilité, là où il y a inégalité et là où il y a des problèmes à résoudre. Il faut noter le Programme alimentaire mondial apporte son appui technique dans la réalisation de cette enquête.

le Coordonnateur résident du Système des Nations-Unies Salvator Niyonzima
L’Ambassadrice des Pays-Bas au Bénin, To Tjoelker-Kleve

 

Le Directeur de cabinet du ministère de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche Aguêmon Dossa

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici