Les cantines scolaires, dans le cadre du Programme national de l’alimentation scolaire intégré (Pnasi), ont véritablement démarré le lundi 18 septembre 2023, le premier jour de la reprise des classes pour le compte de l’année scolaire 2023-2024. A l’Epp Koutakroukou dans la commune de Kandi, le Représentant résident du Pam, Ali Ouattara, entouré des autorités à divers niveaux, a procédé au lancement des activités de ce programme gouvernemental pour le compte de la nouvelle année scolaire.

Le repas servi aux enfants

Servir dès le premier jour de la reprise des classes le repas chaud aux apprenants des écoles primaires publiques du Bénin, bénéficiaires des cantines scolaires. Cet engagement, est honoré tous les ans par le Programme alimentaire mondial (Pam). A l’instar des années antérieures, le Gouvernement et le Pam ont mis tout en œuvre pour que les enfants soient servis au repas chaud à midi, le premier jour de la reprise des classes pour le compte de l’année scolaire 2023-2024.  A la cérémonie de lancement à l’EPP Koutakroukou, les voix se sont levées pour saluer le travail qu’abattent le Pam et le Gouvernement. Dans son mot, le Directeur de l’EPP Koutakroukou, Cyriaque Oga, a salué ce programme du Gouvernement qui, pour lui, donne accès aux enfants à une alimentation saine. « Grâce à la cantine, les élèves bénéficient d’un repas équilibré les jours de classe depuis des années », a témoigné M. Oga qui a remercié le gouvernement et le Pam pour tout ce qu’ils font dans la mise en œuvre de ce programme.  Il a, pour finir, rassuré l’engagement de son école à bien jouer sa partition pour que cette cantine puisse profiter aux apprenants de son école et la communauté de Koutakroukou. A sa suite, le Directeur de l’Ong SIAN’SON, Salomon Balogoun, est également revenu sur les avantages de ce programme. Pour lui, le Programme national de l’alimentation scolaire intégré (Pnasi) a fait élever dans le département et partout dans le pays, le taux de réussite et le taux de maintien des enfants à l’école. Il n’a pas manqué de saluer le travail que font le Pam et le Gouvernement pour la réussite dudit programme. A l’instar du Représentant du préfet de l’Alibori, Arsène Salanon, le Directeur Départemental des Enseignements Maternel et Primaire du département de l’Alibori, Justin Ayélo, a invité le corps enseignant  et  les communautés à une forte implication pour la réussite du programme dans le département de l’Alibori.   

Le Gouvernement félicité

« …Lors du démarrage de ce programme en juillet 2017 avec le Programme Alimentaire Mondial, nous étions à un taux de couverture de 31% qui couvrait 1 500 écoles primaires publiques. En l’intervalle de 2 ans, c’est-à-dire en 2019, nous sommes passés   à un taux de 51% des écoles, soit 3 850 écoles. Depuis le 25 avril 2022, de nouvelles écoles ont rejoint le programme, ce qui porte le taux de couverture national à 75% pour plus de 1 200 000 bénéficiaires répartis dans environ 5700 écoles », a laissé entendre le Représentant Résident du PAM/Bénin Ali Ouattara qui a remercié une fois encore le Gouvernement du Bénin pour cet engagement louable et la poursuite de ses efforts pour l’extension du programme d’alimentation scolaire.  Aux dires du numéro 1 du Pam Bénin, le Programme National d’Alimentation Scolaire Intégré (PNASI), est un véritable programme intégré. Il est un vaste programme de protection sociale qui couvre plusieurs secteurs comme l’éducation, la santé, la nutrition, l’agriculture, le transport et bien d’autres. En outre, pour assurer les livraisons des vivres aux élèves, le PAM garantit les achats locaux auprès des petits producteurs, permettant ainsi d’accroître davantage l’impact du programme, en améliorant le revenu des petits producteurs et en boostant également l’économie locale.   Pour ce premier trimestre de l’année scolaire, 1 442 tonnes de vivres ont été déjà livrées dans les magasins des écoles du département, précise M. Ouattara. 

Les assurances …

« A partir de cette année 2023, les achats de la production locale vont concerner le riz local dont une partie auprès de groupement féminin et aussi l’huile produite localement. …. Le PAM continuera à assurer la mobilisation de ressources additionnelles au financement du Gouvernement, en vue de la réalisation d’activités complémentaires. … les 30 écoles pilotes du modèle d’alimentation scolaire en cours d’élaboration, seront dotées de moulins à grain, facilitant ainsi le travail du personnel engagé tout en générant des revenus pour l’amélioration de la qualité des repas. Par ailleurs, des groupements de femmes seront dotés d’équipements de transformation de produits agricoles, lesquels produits seront achetés par les écoles pour permettre une diversification alimentaire et contribuer à l’inclusion financière et à l’autonomisation des femmes », a indiqué le Représentant résident.  Il a fait savoir que dans l’esprit d’innovation, le PAM développe un mécanisme de plaintes à travers un numéro gratuit qui sera mis à la disposition de tous. L’objectif de cette initiative est de permettre à tous les acteurs à tous les niveaux d’appeler gratuitement et d’alerter sur les problèmes ou dysfonctionnements qui seront constatés sur le terrain. Il a, pour finir, souligné que le PAM travaille fortement à assurer le renforcement des capacités de la partie nationale afin d’assurer progressivement un transfert du programme au Gouvernement.   

Les acteurs invités à une pleine implication

Dans son message à l’endroit des principaux acteurs de mise en œuvre du programme sur le terrain, il a exhorté la communauté à une pleine implication, l’Ong Sian’Son à plus de professionnalisme, d’abnégation et à plus d’engagement.  A tous les acteurs de la chaîne de mise en œuvre, il a sollicité leur appui et leur accompagnement pour la sécurisation des vivres mis à la disposition de leurs enfants.  Précisions que dans le département de l’Alibori, 505 écoles sur 583, soit un taux de couverture de 86,6%, bénéficient du programme qui touche 102 821 écoliers dont 46% de filles. Au niveau de Kandi, 113 écoles sur 121 que compte la commune sont dotées de cantines scolaires, soit un taux de couverture de 93,4%. Ainsi, 46 618 écoliers dont 21 072 filles ont accès à un repas chaud chaque jour de classe à midi.

Victorin Fassinou

Le Représentant du PAM Ali Ouattara échangeant…
…avec une élève lors de la distribution..
…des repas aux enfants
Les cuisinières de l’école lors de la cuisson du repas
Le parterre des témoins de la cérémonie du lancement des activités de la Cantine scolaire
Les officiels à la cérémonie posant avec les apprenants