Les mérites de l’Observatoire de réflexion des jeunes pour les préceptes de l’éthique et du développement (Orj-Ped Ong) sont  une fois encore  reconnus par l’Etat béninois qui vient de signer avec l’organisation un protocole d’accord-cadre. La cérémonie qui a consacré la signature de cet acte entre le Gouvernement et cette Ong s’est déroulée le vendredi 26 février 2021 dans les Tours administratives de Cotonou. C’était sous l’égide du Directeur adjoint de cabinet du ministre de la justice et de la législation, Gilbert Ulrich Togbonon.

Entre l’Observatoire de réflexion des jeunes pour les préceptes de l’éthique et du développement (Orj-Ped Ong) et l’Etat béninois, c’est désormais un accord cadre qui les lie. En effet, des explications données par la  Directrice des relations avec les Institutions et de la promotion des dynamiques sociales (Dripds) Zalia Bacoudogo Alassan, lors de la signature de ce protocole d’accord, plusieurs  dossiers de demandes d’accord-cadre ont été réceptionnés au départ. Après vérification des pièces constitutives, ces dossiers ont été régulièrement transmis par bordereaux au Ministère de l’économie et des finances pour étude par le Comité. Le processus a permis de déclarer deux (02 Ong) éligibles au titre de la deuxième vague de l’année 2020 et ceci après un examen avéré partant de l’étude des dossiers soumis, des auditions des responsables d’Ong aux missions d’investigations des réalisations des Ong candidates sur le terrain. Les deux Ong qui ont pu tirer leur épingle du jeu sont l’Orj-Ped et la Joie de vivre.  Ce contrat de partenariat  permettra à ces deux Ong lauréates, non seulement de bénéficier de certains avantages et faciliter, mais surtout d’accompagner le Gouvernement dans sa nouvelle politique de protection sociale et d’accès aux services sociaux de base pour tous les citoyens du Bénin. « La signature d’un protocole d’accord-cadre avec l’Etat permet aux Ong nationales éligibles de bénéficier conformément aux textes en vigueur, pendant une période de 03 ans, des mesures d’exonérations fiscales et douanières au renforcement de leurs capacités d’interventions auprès des populations pauvres. L’accord-cadre vise donc à apporter un appui substantiel de l’Etat à l’Ong bénéficiaire dans le but d’étendre ses œuvres sociales afin de mieux lutter contre la pauvreté. Loin d’un titre honorifique, cet accord doit plutôt être considéré comme un accélérateur leur permettant d’élargir leurs missions d’assistance sociale afin de véritablement atteindre leurs objectifs », a indiqué le  représentant de la Direction générale des affaires économiques du Ministère de l’économie et des finances (Mef), Léopold Vidjinagni.

Les assurances de la Présidente Ella Dodo au Gouvernement …

Prenant la parole au nom des Ong lauréates,  la  présidente  de l’Orj-Ped Ong, Ella Dodo a fait savoir que les actions  des deux organisations couvrent tous les aspects économiques  sociaux  et ont un impact positif sur les  populations. Elles ont pour objectifs d’améliorer de façon essentielle les conditions de vie de la population béninoise et de contribuer à l’atteinte des objectifs du programme d’action du gouvernement Pag et par conséquent à l’atteinte des objectifs du développement durable des Odd. Cet accord cadre, d’après elle, corrobore le partenariat constructif avec l’Etat aux profits du développement, excelle d’avantage par conséquent le pacte qui lie Orj-Ped, La Joiede Vivre Ong et le Gouvernement du Bénin.  Elle a par la suite,  remercié  le Directeur adjoint du cabinet représentant du ministre, et le Ministre de la justice  pour leur  dynamisme, leur  leader-ship et leur  zèle infatigable à soutenir les actions des Ong. Les  remerciements de Mme Dodo sont également allés  à l’endroit du Chef de l’Etat Patrice Talon et de  tous les membres du gouvernement. «La  signature d’accord cadre de ce jour constitue un acte de reconnaissance par le gouvernement de la République de notre importance pour la Nation Béninoise toute entière et constitue une preuve palpable de notre capacité à contribuer efficacement aux développements de notre pays », a  laissé entendre Mme Dodo qui promet de faire un bon usage de l’accord-cadre. Aussi a-t-elle, pour finir, réitéré leur engagement à servir davantage  les  populations pour ainsi relever les défis itinérants de leur secteur d’activités.

Victorin Fassinou

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici