Jimmie Gardner et Oulimata Saar, respectivement Maire de la ville de Pichard dans l’Etat d’Alabama aux Etats-Unis d’Amérique et,  Directrice régionale de Onu-Femmes, ont été reçus hier, mardi 13 juillet 2021, par le Président Louis G. Vlavonou au Palais des gouverneurs. A leur sortie d’audience, les deux personnalités se sont confiées à la presse.

El-Hadj Affissou Anonrin

Les échanges entre le Maire de la ville de Pichard dans l’Etat de l’Alabama aux Usa et le Président Louis G. Vlavonou ont tourné autour d’un projet dénommé « Benin Housse ». Ledit projet permettra, a dit l’hôte du Président Valvonou, de développer des activités dans le domaine de la culture, le tourisme, l’économie et les arts. « … Nous sommes venus soumettre à l’appréciation du Président de l’Assemblée nationale le projet « Benin Housse » piloté par le groupe Gie qui doit pouvoir développer des activités dans le domaine de la culture, tourisme, économie et les arts. J’avoue que j’ai été séduit par l’hospitalité du Président de l’Assemblée nationale qui a bien perçu le sens de notre initiative dont les retombées profiteront à la fois à la communauté de l’État d’Alabama ainsi qu’à la communauté du Bénin. Sans aucun doute ce projet permettra d’échanger, entre autres, des produits agricoles entre l’État d’Alabama et le Bénin. Nous sommes très heureux du soutien qui nous a été apporté par le premier responsable du Parlement béninois que nous remercions beaucoup pour son esprit d’ouverture et sa parfaite maitrise des questions liées à la coopération bilatérale… », a dit déclaré M. Jimmie Gardner qui est reparti du Palais des gouverneurs très satisfait.

Après la délégation Américaine, ce fut le tour de la délégation conduite par Mme Oulimata Saar, Directrice régionale de l’Onu-Femmes pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre. Il s’agissait d’une mission de plaidoyer pour que les femmes béninoises soient effectivement présentes dans les instances de prise de décisions. « …Nous sommes venus voir le président de l’Assemblée nationale d’abord pour le remercier parce qu’on sait qu’un certain nombre de lois ont été votées et certaines depuis plusieurs années ont été portées par lui-même…Aujourd’hui, je suis venue avec mon équipe faire un plaidoyer autour de la représentativité des femmes dans les postes de décisions. Au niveau de la législature aussi, le Bénin a encore des chiffres très faibles en termes de représentativité des femmes au niveau de l’Assemblée. Mais il nous a rassuré en nous donnant la genèse de ce qui va se passer au niveau de la législature de 2023 à 2026. Nous sommes ravis d’entendre qu’il y a un engagement autour de vingt quatre (24) postes de députés déjà ferme. Donc nous on encourage les quotas puisqu’on s’est rendu compte que les études nous disent qu’il faudrait plus de cent (100) ans pour que les femmes puissent réduire l’écart en termes de représentativité. Donc il nous a rassuré, nous a réaffirmé la volonté politique du Président Patrice Talon de faire émerger la femme béninoise et avec l’Assemblée nationale, ils sont engagés sur cela. Nous avons parlé de la loi sur la lutte contre la violence faite aux femmes, le harcèlement. Nous avons fait vraiment un inventaire de tout ce qui a été fait dans ce sens là et nous sortons de cette audience satisfaites de son engagement… », a dit Mme Saar à sa sortie d’audience.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici