Romaric Ogouwalé, suppléant du député André Okounlola a été installé dans ses fonctions de député ce jeudi 16 septembre 2021. Après son installation, s’est confié à la presse parlementaire. Lire ci-dessous ses propos.

«…Je suis animé par un sentiment de joie. Et pour qu’il y ait joie, il a fallu que beaucoup y travaillent. C’est pourquoi d’entrée de jeu, je remercie le tout puissant parce que ça a été un long parcours avant qu’on arrive ici aujourd’hui. De la même manière, je remercie celui qui a la charge du pays qui, comme vous le constatez, fait confiance de plus en plus aux jeunes. Je veux parler du chef de l’État, le président Patrice Talon. Depuis son arrivée au pouvoir, les jeunes ont commencé par accéder à de hautes fonctions en République du Bénin. Troisièmement je remercie mon  titulaire, l’honorable André Okounlola qui a été appelé à une haute fonction républicaine. C’est ici le lieu de transmettre mes remerciements et lui souhaiter pleins succès dans ses nouvelles fonctions. Je ne saurai terminer la phase des remerciements sans dire un mot à l’endroit de cette jeunesse que j’incarne et  qui aujourd’hui doit être contente et fière de ce que le président de la République est en train de faire à son endroit. Donc c’est un engagement que nous devons prendre pour dire que nous devons aller plus loin dans le cadre de ce combat et de cette dynamique de la jeunesse….Mes défis sont de deux ordres. Le premier, c’est au niveau national et il s’agira d’être en accord avec la dynamique qui est en cours depuis 2016 notamment la rénovation qui a débuté dans notre pays. Mon premier défi, c’est donc d’accompagner le chef de l’État dans  cette dynamique à approfondir les réformes pour qu’on ait vraiment un pays tel qu’on en est fier depuis 2016. Deuxième niveau de défi, c’est concernant cette communauté que je représente ici. Vous savez bien que le député est national mais en occurrence, il représente une communauté. Ici, je représente la 10 ème circonscription électorale.  Je voudrais dire que cette communauté de la 10e doit se retrouver en moi, à travers les actes et gestes que je vais poser  ici. Vous savez,  il y a eu beaucoup d’événements dans notre zone et avec moi, il faut qu’on retrouve cette phase de réconciliation et de pardon. Il faut qu’on s’asseye pour que le train du développement du Bénin qui est entrain de rouler depuis 2016 ne nous laisse. C’est le moment de lancer un appel vibrant pour que cette communauté puisse venir afin qu’on mette la main dans ce plat pour qu’on puisse construire notre zone, le Bénin…»

Propos recueillis par  El-Hadj Affissou Anonrin

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici