La délégation du Système des Nations-Unies, accompagnée de quelques membres du gouvernement était hier, 5 août 2021,  aux côtés  des déplacés  burkinabè à Porga dans la commune de Tanguiéta. Les autorités ont offert aux personnes en quête d’asile au  Bénin de ‘’ Vivres et de Non-Vivres’’.

Les déplacés burkinabé ont reçu le soutien du  Système des Nations-Unies. En effet, constituée de vivres et de non vivres, l’assistance du Snu vise l’un des objectifs du Programme Alimentaire Mondial qui est d’aider les pays à atteindre l’Objectif de Développement Durable (Odd 2) relatifs à la ‘’Faim Zéro’’ à l’horizon 2030 tout en assurant une assistance alimentaire et nutritionnelle. « C’est justement ce qui justifie notre présence à vos côtés ce jour car depuis le début de la crise, le Système des Nations-Unies (Snu) a suivi avec attention l’évolution de la situation. Ainsi, avec l’appui des partenaires, nous venons répondre en partie au besoin des populations vulnérables à travers la distribution de Vivres et de Non-Vivres », a fait savoir le  Représentant résident du Programme alimentaire mondial (Pam), M. Guy Adoua. En outre, ces vivres avec lesquels vont survivre ces déplacés burkinabé qui sont en difficultés, comprennent le panier standard du Pam à savoir les céréales (1 Tonne et demie de Maïs), les légumineuses (200 Kg de Niébé), l’huile et le sel. Le lot apporté à  Porga est aussi de  15 dispositifs de lavage des mains avec les accessoires comme savons, papier, Essuie-tout, sac, poubelles ; sans oublier des cache nez et des gels. Tout cet ensemble va leur permettre de se protéger contre la Covid -19. « Le geste de ce jour n’est qu’une action parmi tant d’autres afin de renforcer la capacité d’adaptation des populations affectées. Je profite de l’occasion pour exhorter les ménages et les mères de famille à une bonne gestion des vivres », a souligné Guy Adoua avant de remercier les autorités béninoises pour leur accompagnement régulier. Il urge marteler que le gouvernement  béninois n’est pas resté insensible à la situation des déplacés burkinabé. « Nous partageons vos douleurs. Le Bénin veille sur vous et donnera le maximum pour rendre votre séjour heureux ici », a rassuré le Ministre de l’intérieur,  M. Alassane Séidou aux déplacés. Mis à part des vivres et  de matériels, des certificats de demande d’asile ont été symboliquement remis aux déplacés et ceci, en attendant l’aboutissement des procédures d’obtention du statut de réfugiés. Une preuve que le gouvernement béninois et le Système des Nations-Unies  au  Bénin veillent sur ces personnes qui méritent de vivre  en quiétude.

Junior Fatongninougbo

Les officiels lors de la remise….
… de ces dons
.. à ces déplacés burkinabè

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici