Link hôtel de Lokossa, a abrité le vendredi 06 novembre 2020, l’atelier de vulgarisation du mécanisme de suivi évaluation du programme national de gestion intégrée des espaces frontaliers (Pngief). A l’occasion, c’est le préfet Komlan Zinsou qui a lancé les travaux à l’ouverture de la séance.

Depuis son accession à la souveraineté nationale en 1960, le Bénin a géré de façon laxiste ses frontières terrestres et maritimes sans une politique nationale définissant les priorités d’investissement que le pays se donne pour sécuriser ses frontières et promouvoir le développement économique et socioculturel des espaces frontaliers. Pour inverser cette tendance et en complément des politiques nationales en matière d’aménagement du territoire, de décentralisation et de déconcentration  et de lutte contre la pauvreté, le gouvernement Talon a décidé de doter le Bénin, ex-Dahomey d’une politique nationale de développement des espaces frontaliers (Pngief). En effet, après les mots de bienvenue du maire de Lokossa Gervais Hounkpè Houénou, Marcel Baglo, Directeur de l’Abegief a remercié le gouvernement Talon pour avoir compris l’enjeu des frontières dans le but d’éviter le pire. A sa suite, le préfet du Mono, Komlan Zinsou a ajouté que la gestion des espaces frontaliers demeure une problématique pour la plupart des pays, raison pour laquelle le chef de l’État Patrice Talon a pris la situation à bras le corps pour une nation béninoise économiquement prospère et socialement stable.

Bienvenu Ehou

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici