Le Représentant résident du Programme alimentaire mondial (Pam) Guy Adoua et son équipe , à la faveur d’un déjeuner de presse, ont rencontré,  le jeudi 08 octobre 2020, les  femmes et hommes de la  presse. Occasion c’était donnée à ces journalistes d’avoir une meilleure compréhension du programme des cantines scolaires, de découvrir davantage le contenu de l’Agence en matière de son combat pour la Sécurité alimentaire et nutritionnelle au Bénin et de l’atteinte de l’Objectif de développement durable (Odd) n°2 relatif à l’élimination de la faim au Bénin.

Le Bureau pays du Programme alimentaire mondial (Pam) au Bénin renforce davantage son partenariat avec les médias du Bénin. C’était à la faveur d’un déjeuner de presse qu’il a organisé le jeudi dernier. Cette rencontre à cœur ouvert, a offert aux professionnels des médias, l’opportunité de découvrir les activités du Pam, son mandat au Bénin et dans le monde. Un rendez-vous qui a permis au Pam d’imprégner les journalistes aux efforts qu’il fait dans le domaine de la Sécurité alimentaire, de la nutritionnelle de la population béninoise et de l’atteinte de l’Objectif de développement durable (Odd) n°2. Dans son mot à l’entame des échanges, le Représentant résident, Guy Mesmin Adoua, a indiqué que « Le mandat du Pam va au-delà de la distribution de vivres aux réfugiés ». A l’entendre, le Pam intervient dans tout ce qui concerne la sécurité alimentaire. « Quand nous parlons de sécurité alimentaire, ce n’est pas seulement la production mais aussi l’accès de façon permanente pour tout le monde en quantité suffisante. C’est autour de ça que le Pam travaille », a expliqué M. Adoua qui a rappelé qu’au Bénin, il y a eu un diagnostic en 2018 en matière de sécurité alimentaire et nutritionnelle dans le but de voir quels sont les problèmes réels et les solutions appropriées au Bénin en vue de contribuer de façon efficace à l’atteinte de l’Objectif de développement durable (Odd) n°2 relatif à l’élimination de la faim. En réponse, le Pam a proposé un Plan Stratégique-Pays (PSP) 2019-2023 en exécution depuis juillet 2019. D’après les différentes exposées, c’est un plan en plusieurs composantes dont la première est le programme de mise en œuvre de cantine scolaire ; un programme qui se veut intégrer, c’est-à-dire lié à la production agricole locale, à la nutrition, à la santé etc. C’est l’une des principales composantes du PSP qui est exécutée à travers le Programme national d’alimentation scolaire intégré (Pnasi).  Le Pam travaille à asseoir un modèle d’alimentation scolaire propre au Bénin. Dans le PSP, il y a une composante consacrée à la nutrition et une composante « Urgence » qui permet entre autres, d’assister les populations dont les victimes des catastrophes naturels et autres. Le PSP comporte également le renforcement des capacités institutionnelles. A travers ce volet, le Pam réaffirme son engagement d’accompagner le gouvernement mais aussi et surtout de transférer des compétences dans tous ses domaines d’interventions.  La rencontre, a permis aux professionnels des médias de connaitre davantage les activités de ce plan sur le terrain et aussi de la gestion des volets tels la logistique (la chaîne d’approvisionnement), les partenariats et le renforcement des capacités. Ceci à travers des présentations et des projections de visuels.

La presse prête à accompagner l’équipe de  Guy Adoua

L’équipe du Pam a également expliqué aux médias, le processus (d’achat des vivres, la réception, le contrôle qualité, la distribution, la consommation) qui contribue à offrir un repas chaque jour d’école dans plus de 3850 écoles primaires publiques du pays. Quelques impacts indirects sur les communautés bénéficiaires du programme des cantines scolaires ont été évoqués à la rencontre. Faire de l’initiative des cantines scolaires un programme durable. Cet engagement du Pam , Guy Adoua, l’a partagé avec les médias. La presse, pour lui, a un rôle à jouer pour l’atteinte de cet objectif. Raison pour laquelle, il a invité les journalistes présents à soutenir l’initiative de par leurs productions et à contribuer à impliquer les communautés pour l’avenir des cantines scolaires. Il a souhaité que les professionnels des médias puissent jouer aussi pleinement leurs rôles pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle de la population béninoise.  Des interventions de chacun d’eux présents, la presse est bien prête  pour  accompagner le Pam dans sur tous ces chantiers pour le bien de la population béninoise.

Victorin Fassinou

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici