Le tour des Présidents d’Institutions démarré par le nouvel Ambassadeur du Bénin près la Fédération de Russie était le vendredi 24 septembre 2021 à l’étape de l’Assemblée Nationale du Bénin. S.E.M André Biaou Okounlola, appelé à Représenter le Bénin au pays de Poutine a été reçu en audience par le Président Louis G. Vlavonou. Les échanges entre les deux personnalités a duré plus d’une heure. Selon les déclarations qu’il a faites à la presse parlementaire (Lire l’intégralité ci-dessous), l’Ambassadeur Okounlola a dit qu’il a été question du renforcement des relations de coopération entre la Duma, le Parlement Russe et l’Assemblée Nationale du Bénin. C’est d’ailleurs le premier dossier sur lequel il compte se pencher dès son arrivée à Moscou.

« ..Je viens de voir le président de l’Assemblée nationale qui m’a reçu en audience. Vous savez, après ma nomination en tant qu’ambassadeur de la République du Bénin près de la Russie, j’ai reçu ma lettre de créance que je vais déposer au président russe. Mais néanmoins,  je dois rendre des visites de civilités à toutes les personnalités de la République en particulier les présidents d’institutions. Vous devez savoir que l’Assemblée nationale n’est pas du reste dans le système démocratique. Donc il est clair que je suis venu voir le président de l’Assemblée nationale qui m’a très bien reçu et qui d’abord m’a donné des conseils par rapport à mon poste. Ensuite il m’a donné des orientations claires sur le renforcement du Groupe d’amitié entre les deux Parlements, le Parlement russe et le Parlement béninois. Vous savez que c’est depuis de vieilles dates que ces relations  existent  mais c’est au  temps de la 8eme législature sous le président Louis Gbèhounou Vlavonou que nous avons formalisé le groupe d’amitié dont je suis le président avant. Donc c’est pour vous dire qu’il y a déjà une coopération qui existait entre les deux pays mais le président Vlavonou m’a donné des instructions pour que je puisse voir dans la mesure du possible comment nous allons améliorer ces relations par des accords de partenariat qui vont permettre que les deux parties puissent consolider les relations bilatérales et surtout par des voyages d’échange entre les deux Parlements. Je crois que si tout va bien, dès que j’arrive en Russie, j’établirai ma feuille de route en fonction des orientations reçues auprès du président de l’Assemblée nationale et je vais m’atteler à rencontrer les autorités de la Douma, le Parlement russe pour qu’on puisse organiser dans la mesure du possible ces échanges là; comment arriver à mettre en pratique et signer des accords de partenariat et aussi organiser à partir de 2022 les voyages d’échange entre les deux Parlements…»

Propos recueillis par  El-Hadj Affissou Anonrin

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici