La question de la promotion du genre s’invite dans le secteur énergétique. Le ministre en charge de l’énergie M. Dona Jean-Claude Houssou a d’ailleurs procédé hier 19 novembre 2020, à Bénin Royal Hôtel, à l’ouverturede l’atelier de lancement et d’opérationnalisation du cadre national du cadre national de concertation genre et inclusion sociale dans le secteur de l’énergie au Bénin. C’est dans l’objectif de faire approprier ce Cadre et permettre son opérationnalisation au Bénin.

Les femmes aussi auront leur part de responsabilité dans la gestion des questions liées à l’énergie électrique. C’est le mobile du cadre national de concertation genre et inclusion sociale dans le secteur de l’énergie au Bénin (Cc-Gise). En effet, l’atelier d’hier vise l’objectif de contribuer à une appropriation du cadre national de concertation genre et inclusion sociale dans le secteur de l’énergie au Bénin afin de faciliter son opérationnalisation par les acteurs concernés. Ce qui va rendre plus accessible Pour le ministre de l’énergie, Dona Jean-Claude Houssou, le Cc-Gise mènera en synergie avec tous les autres acteurs des actions concrètes pour mettre en lumière la prise en compte des préoccupations de genre et de l’inclusion sociale dans le secteur de l’énergie au Bénin. Aussi, les différentes réunions des membres de ce cadre, a précisé le ministre, permettront de partager les expériences et de trouver des solutions pour contourner les difficultés qui feraient obstacle à l’avancement des activités pour que dans notre pays les hommes, les femmes et les autres personnes vulnérables aient accès à des services énergétiques modernes, disponibles et abordables pouvant contribuer à l’amélioration des conditions de vie et au développement économique. Après avoir félicité au nom des Ptf du secteur de l’énergie celles et  ceux qui ont eu  l’heureuse initiative de donner jour à un cet espace d’échanges, de dialogue, de concertation sur une thématique aussi sensible, spécifique et nouvelle que celle-ci, madame Carine Gbaguidi Kérékou, dit oser croire que ce creuset de réflexions, d’échanges et de partage, surtout d’actions concrètes pour assurer l’intégration des préoccupations des genres et d’inclusion sociale dans le secteur de l’énergie au Bénin, leur permettra de trouver la meilleure formule pour avancer. « Ce cadre est de rare à trouver et appliquer  de meilleures formules bannir les inégalités sociales pour plus d’accès aux femmes, aux hommes, aux jeunes et autres groupes vulnérables aux ressources bénéfices énergétiques », a-t-elle dit.  Le Bénin se retrouve obligé de respecter  l’égalité du genre, selon madame Gnacadja Bonou Anne Marie. « Le Bénin a signé les accords internationaux pour assurer plus l’égalité entre les femmes dans les actions de développement et à adopter une politique nationale de promotion du genre dont le plan d’action est déjà assuré. Pays de la Cedeao, il s’est aussi engagé à mettre en œuvre la politique et les directives régionales », a-t-elle fait comprendre. Pour elle, le Ministre Dona Jean-Claude Houssou œuvre pour le respect des différentes clauses des accords. « Je souhaite vivement que le Cc-Gise contribue efficacement à l’amélioration de l’accès à l’énergie pour tous et toutes y compris les couches défavorisées, dans une perspective de réduction des inégalités de genre, de prise en compte des besoins et attentes différenciés des hommes, femmes, jeunes, enfants, personnes en situation de handicap avec une approche participative et systématique dans toutes les interventions de notre ministère », a conclu le ministre.

Joseph-Martin Hounkpè

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici