Les cantines scolaires ont véritablement démarré le lundi 20 septembre 2021, le premier jour de la reprise des classes pour le compte de l’année scolaire 2021-2022. Le constat a été fait  par une équipe de la représentation nationale du Programme alimentaire mondial (Pam) conduite par  le Directeur adjoint du Pam-Bénin  Guillaume Amuli , lors de sa descente inopinée effectuée dans les écoles primaires publiques de Tokoli (Tori Bossito), Gbétozo et Hinmadou (Kpomassè) dans le département de l’Atlantique. L’objectif est de  constater l’effectivité du démarrage des cantines scolaires dans ces écoles.

Servir, dès le premier jour de la reprise des classes, le repas chaud aux apprenants des écoles primaires publiques du Bénin, bénéficiaires des cantines scolaires. Le Programme alimentaire mondial (Pam), vient une fois encore d’honorer cet engagement. Il donne donc  la preuve de sa détermination  à bien mettre en œuvre  avec succès le Programme national de l’alimentation scolaire intégré (Pnasi)  à lui confié par le gouvernement béninois depuis  2017. A l’instar de cette année scolaire, le gouvernement et le Pam  ont mis tout en œuvre pour que les enfants soient servis au repas chaud à midi, le premier  jour de la reprise des classes pour le compte de l’année scolaire 2021-2022.  Pour s’assurer de  l’effectivité du démarrage des cantines scolaires avec la reprise des classes, le   Directeur adjoint du Pam-Bénin  Guillaume Amuli et quelques membres de son équipe ont  effectué, le lundi, premier jour des classes,  une descente   dans trois écoles des communes de Kpomassè et de Tori-Bossito dans le département de l’Atlantique. A  l’Ecole primaire publique l’école primaire publique de Tokoli  de la commune de Tori Bossito  où la première étape de ce périple, a été effectuée,  Amuli et sa suite ont visité la cuisine où s’affairent les dames pour la cuisson du repas de midi, le lieu de stockage des denrées alimentaires et les enfants dans les salles de classes.

 Après un bref échange avec les apprenants en classe, la délégation s’est entretenue avec  les acteurs de la cantine de l’école.  Dans son mot, M. Amuli s’est dit satisfait du niveau d’engagement de la communauté de Tokoli pour le  fonctionnement des cantines scolaires.

La promesse des autorités communales de Tori

L’évolution des cantines dans les écoles primaires publiques constitue une priorité pour les  autorités locales. Lors de la descente de l’équipe du Pam, elles ont  réitéré  leur engagement à soutenir le fonctionnement des cantines scolaires dans la commune de Tori-Bossito. Selon le premier adjoint au maire, le conseil communal est en projet   de dégager une ligne budgétaire pour prendre en charge la souscription forfaitaire demandée aux enfants pour faire face aux petites dépenses de fonctionnement des cantines. Avec cette action d’impact, du conseil   communal s’inscrit dans son combat aux côtés du gouvernement pour  assurer le maintien des enfants à l’école toute l’année grâce aux cantines scolaires. « Je salue l’engagement de la communauté, l’implication des têtes couronnées de la localité de Tokoli. La réussite du Programme national d’alimentation intégrée (Pnasi) n’est pas une affaire d’une seule personne. Elle  nécessite la contribution de tout le monde », a fait savoir le  Directeur adjoint du Pam aux parents d’élèves. Aux dires du  directeur Martin Magbondé, pour que les enfants mangent le premier jour de la rentrée, c’est un travail qui a été fait depuis la fin de l’année scolaire précédente. Ce qui a permis de préparer la reprise des activités de la cantine sans flottement. « C’est grâce au chef du village, l’association des parents d’élèves, au comité de gestion de la cantine scolaire, au comité de gestion du jardin scolaire que nous avons pu avoir ce résultat » confie M. Magbondé.

 

Des repas nutritifs aux enfants 

A l’instar de Tokoli, les écoles primaires publiques de Gbétozo et de Hinmadou (Kpomassè), visitées par la délégation, il est affiché le même engagement de la communauté autour du fonctionnement de la cantine scolaire. Des dispositions sont prises par les différents comités pour que les enfants mangent à midi le repas chaud le premier jour de la reprise des classes pour le compte de l’année scolaire 2021-2022.  «La cantine à Kpomassè offre des repas nutritifs aux enfants vu les produits frais issus du jardin scolaire qui entrent dans la préparation des menus offerts chaque jour. A la cuisine, nous lavons régulièrement nos mains et chaque cuisinière à son masque pendant les activités. Même pendant la distribution des repas, chaque cuisinière à son masque »,  a confié la responsable de l’équipe des   femmes cuisinières de l’école, Gbétozo Henriette Kindoho.  Dans toutes les écoles parcourues,  la délégation du Pam  n’a pas manqué de rappeler aux parents d’inscrire davantage les filles à l’école et de ne pas laisser de côté les enfants handicapés qui ont encore les facultés intellectuelles en place.

«  Cette année scolaire sera un grand succès dans toutes les écoles …  »

Dans les trois écoles visitées, les apprenants  rencontrés  ont témoigné que  la prise du déjeuner à l’école est un véritable soulagement pour non seulement pour leurs parents mais aussi pour eux-mêmes. Désormais ils ne perdent plus de temps pour les aller et retour avant les cours de l’après-midi.  Le souhait de ces enfants est de voir le programme durer dans le temps.

« Pour la suite, nous sommes optimistes que cette année scolaire sera un grand succès dans toutes les écoles où nous sommes entrain d’implémenter le programme. Je peux déjà vous informer qu’en tant que Pam, à ce jour, nous avons livré presque 97% de vivres dans toutes les écoles. Sur 8.000 tonnes de vivres, il ne nous reste que 215 tonnes de vivres à livrer dans les écoles. En tant que Programme alimentaire mondial, nous sommes prêts pour que ce programme fonctionne et que les enfants mangent à chaque jour de l’école », a laissé entendre le   Directeur adjoint du Pam-Bénin,  Guillaume Amuli au terme de ce périple.

Victorin Fassinou

Le Directeur adjoint du Pam-Bénin Guillaume Amuli posant avec les enfants de l’Epp Gbétozo
L’un des moments forts de la visite
Les dames s’affairent ici pour la cuisson du repas de midi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici