L’Assemblée nationale du Bénin a adopté en sa séance plénière de ce vendredi 12 août 2022 la loi No 2022-15 modifiant et complétant la loi No 2013-09 du 03 septembre 2013 portant détermination de la carte électorale et fixation des centres de vote en République du Bénin. Ladite loi a été adoptée à l’unanimité des députés présents et représentés moins une voix contre.

El-Hadj Affissou Anonrin

Selon le rapport de la Commission des lois que préside l’honorable Orden Aladatin, la loi ainsi votée permettra de disposer de centres de vote avec une existence physique réelle rattachés à des localités objectives et comprenant un nombre légal d’électeurs.  Avant d’en arriver au vote de cette loi, du chemin a été parcouru. La Commission des lois présidée par l’honorable Orden Aladatin a travaillé de jour comme de nuit. Outre les réunions au sein de la Commission, il y a eu le déplacement des membres de la Commission au siège de l’Agence nationale d’identification personnelle (Anip) où des informations utiles ont été mises à la disposition des députés. Un travail de terrain qui a duré plusieurs jours avec le conseil avisé de l’Anip a été aussi fait par l’ensemble des  députés.  Les informations qui ont été remontées après ce travail de terrain ont été analysées puis synthétisées par la Commission des lois avec à sa tête le Président Orden Aladatin qui n’a pas hésité à se priver de plusieurs jours de sommeil. C’est au bout de ce travail technique que plusieurs centres de vote ont été supprimés. Lesdits centres de vote n’avaient plus en effet d’existence physique réelle. Et pour ne pas pénaliser les électeurs qui allaient exprimer leur devoir civique dans ces centres,  d’autres centres ont été créés.

Pour le Président Louis Gbèhounou Vlavonou, le travail abattu par les députés mérite bien d’être reconnu à sa juste valeur. Et c’est d’ailleurs pour cette raison qu’il a tenu à dire de vive voix toute sa reconnaissance au Président de la Commission des lois, aux députés membres de ladite commission, à l’ensemble des députés sans oublier les cadres qui n’ont ménagé aucun effort dans le processus qui a conduit à l’adoption de cette loi. L’unique point inscrit à l’ordre du jour de cette première session extraordinaire de l’Assemblée nationale du Bénin au titre de l’année 2022 ayant été ainsi épuisé, le Président Louis Gbèhounou Vlavonou n’a eu d’autres choix que de procéder à sa clôture conformément aux dispositions du règlement intérieur de l’institution qu’il a l’insigne honneur de présider.

 

El-Hadj Affissou Anonrin