La Plateforme des promoteurs et acteurs pour le développement des médias (Padem-Bénin) a organisé le lundi, 09 mai  2022, une conférence débats à la plage de Togbin sur « La délivrance de la carte de presse par L’Anip » et « Le numérique au cœur d’une conférence débats ». Plusieurs têtes de pont de la presse béninoise et journalistes étaient de la rencontre qui s’est inscrite dans la  Célébration de la  Journée internationale de la presse, édition 2022.

J.F

Après le point de presse du Président Basile Tchibozo et le match de football qui a apposé les patrons de presse et les journalistes, une conférence débats a été faite à la plage de Togbin. L’initiative a réuni des figures emblématiques et des patrons de presse tels que Noël Alagbada, Léon Brathier, Perzo Anago, Aboubakar Takou, Angela Kpeija… et des journalistes venus de différents médias. Lesquels sommités et patrons de presse ont, à l’entame de la conférence fait un tour d’horizon sur la corporation et souligné les grands défis auxquels elle fait face. Il s’agit pour eux, des maux liés au financement public, la compétitivité des organes de presse, l’emprisonnement des journalistes sur la base du code du numérique, la fermeture d’organes de presse et autres. Pour y remédier, souligne  le Président de la Padem-Bénin, Basile Tchibozo, il faut l’union et la solidarité des acteurs des médias. « Nous sommes dans une même barque et si elle chavire, nous allons tous chavirer et périr. Mais j’ai la conviction que nous n’allons pas périr. J’ai la conviction que de ces réflexions là, on va nous entendre un jour. Parce qu’on doit nous entendre. Mais si nous nous taisons, personne ne nous entendra », a-t-il noté. Il s’agit pour le promoteur du groupe de presse Le Challenge, des idéaux que la Padem-Bénin développe. Ceci, en vue de défendre les intérêts de la corporation et œuvrer pour l’épanouissement de ses acteurs. A la suite des interventions, deux communications ont été faites. La première, portant sur le thème, « Délivrance de la carte de presse par l’Anip : quelle implication pour les hommes de Médias ? a été assurée par le Promoteur du quotidien Le Palmarès, Michel Ahonon et la deuxième, sur  « La presse à l’ère du numérique : quelle rentabilité pour les organes de presse ? », développée par le Directeur général du site internet l’Investigateur du jour, Appolinaire Golou. Dans son développement, le premier communicateur a mis l’accent sur la réforme au niveau de la carte de presse et noté que la Haac est toujours dans ses prérogatives à ce propos, mais qu’il s’agira simplement pour L’Anip d’imprimer les cartes après validation par l’institution étatique. Par ailleurs, le communicateur a invité  l’État à désormais porter une attention particulière sur cet outil important du journaliste afin de lui permettre d’en jouir pleinement. Après la deuxième communication à travers laquelle le promoteur de l’investigateur du jour est revenu sur ses expériences et quelques atouts du numérique, place a été faite aux questions et apports des journalistes. Au terme des débats déroulés dans une ambiance fraternelle, un déjeuner a été gracieusement offert par Padem-Bénin à ses convives