En prélude à la célébration du cinquième anniversaire de la disparition du professeur Cossi Jean-Marie Apovo, précurseur  de la Boologie, le responsable de l’Unité d’Enseignement de la Boologie, Dr Raymond Assogba, Boologue, Sociologue-Antropologue entouré du responsable du Synamitraab,Vénérant Dansou Gazozo et du président de l’association Joamon-Nudodo Achille Adjibadé Faladé a donné une conférence de presse le lundi 15 mars 2021 à l’Uac.

« Encore une fois, nous allons nous retrouver dans ce mois de mars, précisément le samedi 20, pour entretenir la flamme du souvenir de l’audace qu’il a eu de fonder à la face du monde entier, un sujet considéré comme relevant du diable par les missionnaires, une recherche supposée inutile et improbable par les scientifiques ; car relevant de la honte, du peu de considération pour soi, et de la peur de paraître infantile devant les autres » a annoncé le responsable de l’Unité d’Enseignement de Boologie  au département de Sociologie et Antropologie de l’Uac, Dr Raymond Assogba. Pour lui, la Boologie est la seule science, la première et la dernière à s’offrir à l’humanité pour valoriser les variables scientifiques des savoirs endogènes que sont O’Fa (géomancie), O’Vodùn (fétiche) et O’Boo (gris-gris). Selon les explications du porte flambeau de cette science, Elle offre l’opportunité à la jeunesse africaine de repartir vers les richesses en connaissance détenues par les Vodùnnᴐ, les Bokᴐnᴐ, les thérapeutes et tous ceux des Béninois qui organisent et font fonctionner les Jᴐwamᴐ-culturels que sont Egungun, Kwlitᴐ, Gɛlɛɖɛ, Zangbétᴐ, sans oublier les Hunkpamɛ ou vodùnkpamɛ qui sont des sortes de collèges, de lycées où les vodùnsi apprennent la technologie et les techniques de manipulation des éléments comme le feu, l’air, l’eau et la terre ; toutes opportunités de valorisation des règnes minéral, végétal et animal dont l’efficacité de l’association sert à régler les besoins en gestion politique, économique, culturelle, éducationnelle, en sécurité, en fécondité et que tout le monde appelle BOO. Quant au vénérable Dansou Gazozo, premier responsable du Syndicat National des Médecins Intellectuels, Traditionnels et Assimilé du Bénin (Synamitraab), la Boologie est  une science  qui est au carrefour de toutes les autres sciences. Il a été soutenu par le président de l’association « Joamon-Nudodo », Achille Adjibadé Faladé. Ce dernier a insisté que cette science peine à se développer dans l’enseignement supérieur parce qu’elle ne provient pas de la recherche du « Colon ». Placée sous le thème : « Boologie : Azur des futurs défis de l’Université d’Abomey-Calavi », plusieurs activités entrent dans le cadre de cette célébration. Il s’agit entre autres des communications sur le progrès de la Boologie, des animations culturelles et des témoignages sur la vie du précurseur de cette science.

Gilles G. Gnimadi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici