L’édition 2022 du  Festival cinématographique russe s’est déroulée les vendredi 14 et samedi 15 janvier 2022. A l’Hôtel Golden Tulip de  Cotonou, cette initiative de l’Ambassade de la Fédération de Russie près le Bénin a donné à voir au public, une diversité d’œuvres cinématographiques russes.

Deux jours  de projection des films russes à Cotonou. Le Festival cinématographique russe, édition 2022, tout comme les éditions antérieures, a offert au public de véritable moment de voir une diversité de films  made in Russie en version française.  Des œuvres diffusées sont de bonne facture. Elles  sont des  films de guerre, films fantastiques, films classiques du cinéma soviétique. Il y a eu également la projection d’un film pour les enfants. Il s’agit des films tels que «Morozko», «La Prisonnière du Caucase ou les Aventures de Chourik»  et «The Blackout». L’occasion c’était également donnée aux spectateurs de déguster le thé russe  pendant les pauses entre les séances. Lors de la cérémonie qui a lancé les activités du festival, l’Ambassadeur de la Fédération de Russie en République du Bénin et en République Togolaise Son Excellence Igor Evdokimov a rappelé les objectifs de l’initiative. A ses dires, le Festival du cinéma  a pour objectif de permettre de savoir plus sur la Russie, ses réalités historiques, sociales et culturelles; les valeurs de notre peuple, notre attitude envers la vie et le monde.

«Résistance», le film inaugural

C’est le film de guerre de 2015«Résistance» qui a ouvert le bal des manifestations du festival. Pour cette  projection inaugurale, il s’agit de « l’histoire de Lioudmila Pavlitchenko, tireuse d’élite soviétique qui s’est distinguée notamment lors de la bataille de Sébastopol et qui a été transférée aux Etats-Unis pour une mission gouvernementale. À la Maison-Blanche, elle a été présentée à Eleanor Roosevelt et elles ont établi de bonnes relations. Ce film est basé sur les faits historiques et présente la vérité sur la guerre la plus sanglante de l’histoire de l’humanité ».

Victorin Fassinou

SEM Excellence Igor Evdokimov lors de son discours inaugural
Une vue partielle de l’assistance à la cérémonie d’ouverture