Le traditionnel défilé militaire et paramilitaire n’a pas eu lieu ce samedi 1er août 2020 à la place du cinquantenaire à l’occasion du 60ème anniversaire de l’accession du Bénin à la souveraineté Internationale. Et pour cause, la décision du gouvernement suite à la crise sanitaire de la pandémie covid-19.

Le maire de la ville de Porto – Novo, Charlemagne Yankoty a fêté  pour la toute première  fois à la tête de la municipalité de la ville capitale son premier août. Dans un contexte marqué par la pandémie du coronavirus, l’organisation et l’assainissement constatés quelques jours avant l’évènement dans la ville aux trois noms est à saluer. Les rues, les artères et places publiques de Porto- Novo ont connu un toilettage général. Samedi dernier aux environs de 8h 30mn, Charlemagne Yancoty , maire de la ville de Porto-Novo fait son entrée à l’espace  » Monument aux morts » où l’attendaient déjà ses adjoints au maire , chefs d’arrondissement , cadres de la mairie et quelques curieux. A 8h 55 minutes, le représentant du chef de l’État dans le département de l’Ouémé, le préfet Joachim Apithy a été accueilli par le maire. Après avoir procédé au dépôt de gerbe du monument aux morts, les deux autorités comme à l’accoutumée ont eu d’entrée droit aux honneurs militaires et revue de troupes. S’en sont suivies sur les lieux les salutations et prise de photos de famille. Ce n’est qu’après ça que les deux autorités se sont confiées à la presse. Pour le maire Charlemagne Yancoty, la totale sobriété dans laquelle s’est déroulée la célébration des 60 ans de notre pays à la souveraineté internationale en ce temps de crise sanitaire de la pandémie du covid-19 est un signe fort pour montrer l’attachement du gouvernement au respect des mesures barrières. C’est pour dire qu’il faut que la population prenne le mal au sérieux. Ce serait une occasion pour l’édile de la ville de lancer à nouveau un appel au respect des mesures barrières aux populations. Pour le préfet Joachim Apithy, 60ans d’indépendance n’est pas donné à n’importe qui. Ces 60 ans pour nous, nous permet de rendre un hommage mérité aux Forces de Sécurité et de la défense nationale. Il a également rendu hommage au président Patrice Talon et son gouvernement pour ses réformes courageuses mises en œuvre qui portent leurs fruits aujourd’hui. Le préfet de l’Ouémé salue le leadership éclairé du chef de l’État et sa détermination de contrer la covid-19 en donnant des instructions fermes afin que les examens de fin d’années aient lieu sur toute l’étendue du territoire national. Il finira par les félicitations au directeur départemental des enseignements Maternel et Primaire avec tout le corps d’encadrement pour le deuxième rang mérité de son département à l’examen du Cep 2020.

Jonas Magnidet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici