Le Congrès constitutif du syndicat des travailleurs de la centrale thermique  de Maria Gléta 2(Syntra-Mg2), s’est tenu   le samedi 26 Juin 2021 à la bourse du travail à Cotonou. Au cours des travaux, les congressistes ont décidé d’affiliation du syndicat à la Confédération des syndicats autonomes du Bénin (Csa-Bénin). Aussi ont-ils élu le bureau directeur qui va conduire les destinées du syndicat pour les trois années à venir.

Victorin Fassinou

Un nouveau syndicat s’affilie à la Confédération des syndicats autonomes du Bénin (Csa-Bénin). Il s’agit du syndicat des travailleurs de la centrale thermique de Maria Gléta 2(Syntra-Mg2). Le congrès constitutif de ce syndicat s’est  déroulé le samedi dernier.  Au cours des travaux, les congressistes ont étudié leurs différents documents fondamentaux (Statuts et Règlement intérieur) sous la supervision d’un présidium de trois membres.  Par la suite, ils ont  élu et installé un Bureau Directeur composé de neuf membres pour un mandat de trois (03) ans.  A l’entame des travaux, le  Président du comité d’organisation  Rafiou Radji a fait savoir que le Syntra-Mg2 est  né pour unir les travailleurs de la centrale thermique de Mg2 dans leurs efforts pour contribuer au développement du secteur énergétique et œuvrer à l’amélioration des conditions de vie et de travail de ses membres.  Une initiative que salue l’employeur représenté par le Responsable des ressources humaines de de Bwsc-Bénin S.a Habib Bocovo. Représentant le Secrétaire Général de la Csa-Bénin Anselme Amoussou,  Michel Zohonkon, membre du Bureau Exécutif de la Csa-Bénin, s’est réjoui du choix  du Syndicat de s’affilier à la  Csa-Bénin. Il a  remercié l’employeur qui s’est fait représenter à ce congrès et félicité les initiateurs et les organisateurs  pour la tenue de ce congrès.  « La présence de l’employeur doit vous motiver à faire de votre syndicat, un syndicat de développement qui va aider la structure à accroître sa performance. Vous devez également donner la priorité au dialogue. Vous devez rassurer l’administration que le syndicat n’est pas un ennemi de l’administration mais plutôt pour l’accompagner à un développement durable », a conseillé Michel Zohonkon, membre du Bureau Exécutif de la Csa-Bénin  qui est  revenu sur les droits et devoirs du travailleur et celui du militant syndical. Il a invité les travailleurs de Bwsc-Bénin S.a au professionnalisme avant toute réclamation de droits. Il les a rassurés qu’aucun employeur ne peut renvoyer pour raison d’appartenance à un syndicat. Il leur a réaffirmé l’accompagnement de la Csa-Bénin dans toutes les luttes qu’ils mèneront pour la satisfaction de leurs différentes revendications.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici