Les travaux du colloque international sur les « Politiques publiques et construction de l´Etat national en Afrique de l’ouest francophone » se déroulent depuis le  mercredi 13 janvier 2021 dans la salle de conférence Idriss Débi Itno de l’Université d’Abomey-Calavi au Bénin. Organisé par le Département de Sociologie-Anthropologie (Dsa) de l’Université d’Abomey-Calavi en collaboration avec le Laboratoire d’études et de recherches sur les dynamiques sociales et le développement local (Lasdel), cette rencontre scientifique d’éminents chercheurs va durer trois jours.

« Politiques publiques et constrution de l´Etat national en Afrique de l´ouest francophone ». C’est autour de ce thème que chercheurs, Enseignants-chercheurs d’Afrique, d’Europe et d’Amérique, des professionnels de tout genre aussi que des structures étatiques nationales, internationales, des représentants, des organisations non gouvernementales, la société civile et les partenaires techniques et financiers vont croiser leurs idées pendant trois jours. Ce colloque qui s’articule en séance de réflexion, d’échanges et de partage sur les recherches scientifiques permettra aux uns et aux autres de sortir les techniques et moyens ainsi que les meilleures idées pour mieux organiser les politiques publiques afin de mieux bâtir l’Afrique de l’Ouest francophone.  Aux dires du président du comité d’organisation Nassirou Arifari-Bako, l’événement revêt plusieurs caractères dont celui de la scientificité en lien avec les politiques publiques et la construction de l’Etat national en Afrique de l’Ouest francophone. « Nous célébrons également les sciences sociales et humaines face aux défis du développement vu dans sa  globalité à travers ce colloque » a-t-il fait savoir. Élections, projets de société et politiques publiques. Action publique, biens publics et services publics. Migrations, brassage intercommunautaire et construction de l´État. Ce sont les trois axes qui seront passés au peigne fin par d’éminents chercheurs au cours du colloque. Pour le président Nassirou Arifari-Bako, ce colloque international est hors pair. Sa particularité est qu´il offre l´occasion aux chercheurs-participants de contribuer à mettre en perspective analytique les rapports dynamiques, entre politiques publiques et processus de construction de l´Etat national dans une Afrique de l´ouest francophone qui, depuis environ une trentaine d´années, fait l´expérience de la transition ou de la consolidation démocratique. « De façon précise, l´enjeu pour ma part revient à s´intéresser au processus de construction de l´État national dans l´espace francophone ouest-africain en revisitant et surtout en questionnant « la fabrique » des politiques publiques depuis l´élaboration jusqu´à l´évaluation en passant par l´exécution », a-t-il précisé. A en croire le Dr Hans Joachim Preuss, Représentant Résident de la Fondation Friedrich Ebert, la construction invite tous aux questions essentielles telles que la protection des citoyens, la garantie de la sécurité de tous, les services sociaux de base etc. Ces questions méritent d’être donc au cœur des échanges pour le bonheur des citoyens. Pour le Professeur Sylvie de Chacus, représentante la doyenne de la Fashs, l’organisation de la présente réunion des professionnels des sciences humaines sociales arrive à point nommé ; parce que le sujet qui y sera débattu est un sujet d’actualité qui revêt un grand intérêt pour les pays francophones de l’Afrique de l’Ouest. « La vie sociale dans nos divers pays est indissociable des politiques publiques émanant de la demande sociale ou de l’offre politique, et menée en fonction de diverses formes d’intervention de l’Etat. C’est dire que la thématique centrale du colloque ne laisse aucune catégorie sociale en marge, qu’il s’agisse des gouvernants, des gouvernés, des partenaires au développement, et même de la communauté internationale. Mieux, elle cristallise l’actualité des pays jeunes Etats ouest-africains toujours en quête de stabilité, et où la création de l’identité nationale bute souvent contre l’évidence des singularités identitaires qui se montrent chaque jour un peu plus marquantes » a laissé entendre le Recteur de l’Université d’Abomey-Calavi Prof. Maxime Da Cruz lançant officiellement le colloque. A ses dires, la pertinence de cette rencontre scientifique se propose de questionner les processus de construction de l’Etat National par le truchement des politiques publiques en vue d’examiner le rôle des acteurs collectifs ou individuels et d’apprécier les contraintes liées à leur conception ainsi qu’à leur mise en œuvre et évaluation.

Victorin Fassinou

Vue partielle des participants

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici