L’Ong Amis de l’Afrique Francophone- Bénin (Amaf-Bénin) a organisé du   11 au 21 Février 2021 des  sessions de formation à l’intention  des femmes vendeuses de nourritures dans les écoles primaires et secondaires de Bassila sur les plats végétaliens. Cette activité saluée par plus d’un  s’inscrit dans le cadre du projet « Promote plant-based and healthydiets in the region of Bassila, Benin », financé par l’Organisation ProVeg International Usa et l’appui technique de ProVeg Allemagne.

La Promotion du changement de régime alimentaire chez les jeunes écoliers et collégiens de la Commune de Bassila. Tel est  l’objectif poursuivi par l’Ong Amis de l’Afrique Francophone- Bénin (Amaf-Bénin) en organisant ces sessions de formation des femmes vendeuses de nourritures dans les écoles primaires et secondaires de Bassila sur les plats végétaliens. Démarrées le 11 février, ces formations axées sur la filière culinaire à base de plantes,  ont pris fin le 21 février. Plusieurs villages de la commune de Bassila  ont bénéficié de cette activité. Il s’agit des  villages de Kodowari, de Pénélan et de Pénéssoulou. Ces sessions de formation s’inscrivent dans le cadre du projet « Promote plant-based and healthydiets in the region of Bassila, Benin » financé par l’Organisation ProVeg International Usa et l’appui technique de ProVeg Allemagne. L’objectif de Amaf-Bénin Ong en initiant ce projet est de réduire les conséquences sociales et environnementales de la production et de consommation de la viande dans la Commune de Bassila et au Bénin.C’est la salle de réunion de la maison des jeunes du village de Kodowari qui a accueilli la session d’ouverture. A l’ouverture des sessions dans le village de Kodowari, le Directeur Exécutif de l’Ong Amaf-Bénin  M. Fataï Aina, a, après avoir rappelé à l’assistance le but de l’activité, remercié ProVeg International Usa pour son soutien financier et son engagement à préserver la santé humaine et les ressources naturelles. Le Directeur Exécutif de Amaf-Bénin n’a pas manqué d’adresser ses mots de remerciement à ProVeg International Germany pour son accompagnement technique pour la réussite du projet. A ses dires, le projet « Promote plant-based and healthydiets in the region of Bassila, Benin » dont l’une des principales activités est cette formation est non seulement une contribution à la préservation de la santé et des ressources naturelles, mais aussi une contribution à la préservation de la paix. Car l’élevage, notamment la « transhumance » provoque de conflit entre éleveur et agriculteur. Pour finir, il a invité les  femmes à mieux prêter attention aux connaissances culinaires qui leur seront dispensées afin qu’elles soient bénéfiques non seulement pour les écoliers et élèves, mais aussi pour la communauté en général.Mentionnons dans le cadre de ces sessions de formations qu’au total 60 femmes vendeuses ont été formées pour cuisiner des plats à base de plantes dans 6 écoles et collèges de la Commune de Bassila.

Junior Fatongninougbo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici