L’Association : « Le Droit à l’Énergie » (LDE) a organisé le mercredi 23 décembre 2020 sa 3ème session de la « conversation sur l’énergie en Afrique » avec la projection du documentaire : Energy 2020 » dans la salle de projection de Canal  Olympya à Cotonou. Occasion au cours de laquelle,  l’Association et sa présidente Estelle Gbénou ont offert une  fête de noël digne de nom aux  apprenants de l’Ecole primaire de Tori Bossito.

Electrification à 100% de l’Afrique dans les années à venir. C’est le souci permanent de la présidente de l’association : « Le Droit à l’Énergie », Estelle Gbénou. L’amazone des temps modernes a à cœur d’apporter sa pierre à l’émergence de l’Afrique pour que chaque jeune, dans chaque village puisse créer la richesse. Ainsi après la première édition de l’événement : « conversation sur l’énergie en Afrique » qui s’est tenu en Mars 2019 au siège des Nations Unies à New York aux États Unies pendant la session du CSW19 , la deuxième édition qui s’est tenue en Juillet 2019 à Niamey pendant le Sommet des Chefs d’États de l’Union Africaine, le Bénin aura retenu l’attention des membres de l’association pour tenir la 3ème édition. Aux dires de la présidente Estelle Gbénou, l’Afrique subsaharienne, a entre 20 et 30 % de couverture électrique. Ce qui veut dire que moins de 70 % du territoire est sans électricité en 2020. 789 millions de personnes n’ont pas accès à l’électricité tandis que des centaines de millions d’autres n’ont qu’un accès très limité ou peu fiable à l’électricité. Alors que pour elle, l’absence d’électricité et les coupures d’électricité sont un frein majeur au progrès et à la réalisation des différents objectifs de développement.  A l’en croire, l’électricité a un impact sur tous les secteurs essentiels à la vie d’épanouissement de l’homme en société : la santé, l’éducation, la sécurité, l’agriculture, l’élevage, l’environnement. Penchant sur la question, cette troisième édition de la conversation sur l’énergie en Afrique a pour but de sensibiliser sur la nécessité d’avoir une électrification à 100 % à bas coût. Et pour y arriver, l’association a réalisé un film documentaire de 20 minutes  sur la question. Ledit documentaire a été réalisé au Bénin, en Éthiopie, en France et au Congo. Après visualisation du documentaire qui a présenté la situation de l’électrification surtout dans les milieux ruraux en Afrique, s’en est suivi un panel de clarification et de partage de d’information entre le public, la présidente de l’association, le Directeur exécutif de l’Ong Bénin excellence et le Directeur de l’Epp Datiranko de Tori. Il faut faire remarquer que ces échanges ont permis à tous de mieux cerner la problématique qui a bénéficié de beaucoup d’approche de solutions. Le Directeur de Cabinet du Ministère d l’Energie du Bénin Armand Dakéhoun après avoir présenté le tableau de la situation électrique du Bénin qui est de l’ordre de 60% de couverture national, a levé un coin de voile sur les efforts du Gouvernement Béninois face au défi de l’électrification à 100% de l’Afrique. Il a, pour finir,  félicité l’association : « Le Droit à l’Énergie » et sa présidente  Estelle Gbénou, pour son combat quotidien en faveur de l’électrification de l’Afrique. Faisant double d’une pierre double coups cet événement, l’Association et sa présidente Estelle Gbénou  ont donné une fête de la Noël  aux  enfants de l’Ecole primaire publique de Tori Bossito, qui sont repartis de Cotonou, les bras chargés de cadeaux offerts par le Père Noël.

Daniel Daniel   

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici