L’opposant Guinéen Cellou Delein Diallo dénonce la passivité de la Cedeao, l’Union Africaine et l’Organisation des Nations-Unies dans la gestion de la crise guinéenne. Dans un communiqué, son parti l’a signifié alors qu’il est sequestré dans son domicile depuis une semaine, a-t-il assené sur sa page facebook.

“Lors de la rencontre avec les émissaires de la Cedeao, de l’Ua et des Nations-Unies, Cellou Delein Diallo a commencé par reprocher à ses visiteurs de n’avoir pris aucune initiative pour aider la Guinée à sortir de la crise socio-politique à laquelle le pays est confronté depuis plus d’un an.” Ainsi le parti de l’opposant guinéen dénonce la passivité de ces instutions qui sont censées apporter la solution idéale à la crise qui affecte le bon fonctionnement du pays.  Si le parti Ufdg ne digère pas l’indécision de ces institutions, il déplore également l’échec des rares initiatives prises pour organiser un dialogue entre les acteurs politiques. Pour le communiqué dudit parti, Cellou Delein Diallo décrit dans les détails le dispositif que son Parti a mis en place pour récupérer et transférer électroniquement les copies des Pv dès après le dépouillement. “ Il a expliqué de long en large comment la fraude a été organisée après le scrutin, notamment lors des centralisations, pour attribuer à Alpha Condé des suffrages qu’il n’a pas obtenus dans les urnes pour pouvoir le proclamer vainqueur du scrutin. À la question de savoir quelle solution entrevoyait-il pour sortir de la crise actuelle, le président Cellou Delein Diallo a affirmé que seule la reconnaissance de sa victoire acquise dans les urnes mettrait un terme à la crise”. Non seulement il dénonce le vol de sa victoire, Celou Delein Diallo déplore sa situation dans laquelle il vit depuis le jour du scrutin présidentiel. “ de fausses rumeurs font état de la levée du siège à mon domicile. Je démens formellement. Je suis toujours séquestré à mon domicile, mon bureau et le siège du parti sont toujours fermés et gardés par les forces de défense et de sécurité. Cela dure depuis une semaine maintenant par la seule volonté d’Alpha Condé.” A-t-il assené sur sa page facebook. Mieux sur Tweeter, le Canada condamne la violence en Guinée et prône le calme et le dialogue, a-t-on lu sur le compte “Canada en guinée”. Aussi, a-t-il indiqué qu’ »avec l’Onu, la Cedeao et l’Ua nous appelons à désamorcer les tensions, y compris par la levée du dispositif restrictif visant l’Ufdg et son candidat. »

Gilles G. Gnimadi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici