L’artiste Janvier Dénagan Honfo qui  n’est plus de ce monde reçoit des hommages dus à son rang. Emmanuel Tachin qui a côtoyé cet artiste de son vivant n’est pas resté en marge. Pour lui, à 54 ans on peut conclure que l’artiste a rejoint le père éternel dans la fleur de l’âge.

Boniface Kabla

« A 54 ans, on peut conclure qu’il nous a quittés dans la fleur de l’âge », voilà ce qu’a dit Emmanuel Tachin à propos du décès de l’artiste Janvier  Dénagan Honfo.  Avec ce dernier, à en croire Emmanuel Tachin, ils ont tous évolué aux côtés de leurs compatriotes tels que Kim Azas, Fanick Marie Verger er bien d’autres en Allemagne dans le cadre de l’Association des artistes et hommes de culture béninoise vivant dans ce pays. Emmanuel Tachin a rappelé quelques-unes des qualités de l’artiste qu’il ne peut jamais oublier.  « Janvier Honfo Dénagan était très exigeant quant à la qualité du travail à livrer. Il était là à rechercher dans le plus petit détail, ce qui clochait, pour un résultat irréprochable », a rappelé Emmanuel Tachin. Ce dernier a fait savoir que Janvier Dénagan Honfo nourrissait beaucoup d’ambitions pour la promotion de la culture musicale du Bénin. « Je sais aussi qu’il nourrissait le vœu de développer des projets visant à promouvoir la culture musicale de notre pays ici et dans son pays d’adoption », a dit Emmanuel Tachin.  A l’en croire, l’artiste a souhaité qu’un travail se fait ensemble dans ce sens. «  Ce que je n’ai pu lui accorder, vu l’instabilité géographique dans ma trajectoire professionnelle », a dit Emmanuel Tachin. Il a déploré le départ tragique  de l’artiste  avec l’immense talent qui était le sien, celui  dont il n’a fait profiter au Bénin qu’une infime partie.

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici