L’édition 2022 de la Journée internationale de la danse n’est pas passée sous silence au Bénin. A Cotonou, plus précisément au rond-point Sainte  Cécile,  la  Confédération nationale des acteurs de danses du Bénin (Conad-Bénin) a offert, le vendredi 29 avril 2022, un spectacle inédit.  L’événement s’était déroulé sous l’égide du Directeur des arts et du livre Blaise Tchétchao, représentant du ministre du tourisme, de la culture et des arts  et du président  de la Conad-Bénin Stanislas Dègbo.

Grace  à la  Confédération nationale des acteurs de danses du Bénin (Conad-Bénin), le public de Cotonou a eu droit à un spectacle époustouflant. Ceci dans le cadre de l’édition 2022, de la Journée internationale de la danse. Seize (16) troupes, l’une après l’autre, ont offert aux spectateurs des  différents tableaux de danses  et ont égayé  les populations Cotonou et environs.  Un événement apprécié de tous.  Aux dires du secrétaire général du Conad Claude Gougla, à travers l’organisation de cette journée, la confédération entend contribuer significativement pour la valorisation, le rayonnement, et la promotion du patrimoine culturel immatériel du Bénin que sont les chants et danses. De ce fait, elle s’engage à tenir la dragée haute pour susciter davantage auprès du public béninois l’envie d’aimer et d’élever à l’échelle mondiale les valeurs culturelles du Bénin afin de faire de cette nation un pôle d’attraction très convoité.  A son tour,  Kang Sue-Jin du Corée du Sud a fait remarquer que la danse, ‘’Dans un passé lointain, était un moyen primordial d’expression et de communication par des gestes; elle est devenue un art de la performance qui a ému l’âme et inspiré le public’’.  Abondant dans le même sens, le président de la Conad, Stanislas Dègbo pense que la danse au-delà de son caractère festif et culturel procure la bonne santé au danseur. D’où la nécessité de danser pour le bien être. A en croire le Directeur des arts et du livre (Dal) Blaise Tchétchao, les objectifs de la journée internationale de la danse sont de réunir le monde de la danse, rendre hommage à la danse et célébrer son universalité. Pour le Dal, la danse permet de franchir les barrières politiques, culturelles et ethniques. Car elle rassemble l’humanité en amitié et paix. L’autorité n’a pas manqué de féliciter les responsables de la Conad pour leurs engagements renouvelés pour la valorisation des danses patrimoniales du Bénin. Des témoignages recueillis au- près du public, le spectacle de la  Conad-Bénin a comblé les attentes de tous.