La sous-région ouest-africaine est emprunte aux menaces du terrorisme. Conscient de cela, le Chef de l’Etat, M. Patrice Talon ne dort pas sur ses lauriers. Déjà, les jeunes recrues à la Police républicaine et dans l’armée béninoise ont démarré leur formation depuis le samedi 13 juin 2020 en présence des autorités gouvernementales.

C’est parti pour quelques mois de formation solide pour qu’à terme la quiétude des populations soit assurée et la stabilité du Bénin soit renforcée. En effet, le Centre de formation militaire de Bembèrèkè  a été choisi pour la formation militaire commune de base  des élèves-agents de Police et militaires de la classe 2019. Bloqué pour raison de Covid-19, le lancement officiel de la formation militaire a finalement eu lieu le samedi 13 juin 2020. C’était en présence du ministre délégué auprès du Président de la République, chargé de la Défense nationale, Fortuné Nouatin et de la Hiérarchie policière représentant le ministre de l’Intérieur, Sacca Lafia empêché. D’après les explications du Directeur du Centre de formation militaire de Bembèrèkè, le Chef bataillon  Sylvain Ménéton, le Cfmb a accueilli le 10 juin 2020 1065 jeunes dont 32 filles, 542 garçons pour la Police républicaine, et pour le compte de l’Armée 64 filles et 427 garçons.. Ces jeunes, issus des 12 départements de notre pays, ont intégré  l’école  pour y subir  leur formation  de base, de 3 mois avec pour objectif de devenir  des hommes en uniforme aguerris et dignes, capables de servir la Nation. La moyenne d’âges des élèves-agents  de police est de 22 ans, le plus jeune ayant 18 ans, et le plus âgé a 26 ans. Au niveau des militaires, la moyenne d’âge est de 23 ans. Le plus jeune a 18 ans et le plus âgé a 26 ans. Le ministre Nouatin a mis l’accent sur le respect des mesures barrières contre le Covid-19 et a encouragé les jeunes recrues à faire preuve de courage, de détermination et de la discipline au cours de leur formation commune de base. A l’issue de la cérémonie, le Ministre Nouatin, accompagné de la hiérarchie policière, a donné des conseils aux jeunes recrues et a révélé qu’il fera des descentes inopinées, même à des heures tardives, pour toucher du doigt les conditions réelles du déroulement de cette formation. Du côté du ministère de l’Intérieur et de la sécurité publique, des descentes inopinées sont envisagées par le Ministre Sacca Lafia. Le gouvernement du président Patrice Talon s’active vraiment pour que chaque Béninois soit mieux protégé.

Junior Fatongninougbo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici