Pour  les  élections professionnelles du  monde syndical qui auront lieu le 10 décembre prochain,  la Confédération des syndicats autonomes du Bénin (Csa-Bénin) a un soutien de taille pour des victoires écrasantes. Il s’agit de la Confédération des syndicats engagés du Bénin (Cseb). Hier mardi, 27 octobre 2020 à la Bourse du travail à Cotonou, les deux Confédérations ont procédé à la signature d’un protocole d’accord.  Une cérémonie qui s’est déroulée en présence des militants des deux Confédérations.

Après moult réflexions, la Confédération des syndicats engagés du Bénin (Cseb)  a décidé de soutenir la Confédération des syndicats autonomes du Bénin (Csa-Bénin) pour les  élections professionnelles du  monde syndical annoncées pour le 10 décembre prochain.  Le protocole d’accord entre les deux Confédérations syndicales est passé hier à sa phase de signature.  Ceci devant les militants des deux organisations syndicales.  Dans son mot lors de cette signature d’accord, le  Secrétaire général confédéral de la Cseb, Martin Bakary a   salué la réforme insufflée par le gouvernement de la Rupture dans le système syndical comme ce fut le cas dans le système politique.  « Je  remercie le Président de la République, Patrice Talon pour avoir enfin décidé de l’organisation de ces élections professionnelles. Je salue la prise et l’adoption des deux projets de décrets devant encadrer l’organisation de ces élections à savoir, le projet de décret portant différentes formes d’organisations syndicales de travailleurs et critères de leur représentativité en République du Bénin et celui portant modalités d’organisation des élections professionnelles », a laissé entendre M. Bakary. Désormais les centrales  et les confédérations syndicales doivent obtenir au moins 20% des suffrages exprimés pour être représentatives, une manière de réduire le nombre de centrales syndicales désormais astreintes à discuter avec le gouvernement. Une  condition qui  oblige les Organisations  syndicales à aller à ces élections en union.  Pour lui, c’est pour cette raison, la Cseb après plusieurs mois de réflexions, a décidé de soutenir la Csa-Bénin pour des victoires écrasantes. Avant de rassurer  l’engagement et  la confiance des membres de la Cseb à œuvrer aux  côtés  de la Csa-Bénin pour des victoires sans appel lors des élections professionnelles à venir, le Sg Bakary a reconnu la  démarche et le sens du travail bien fait du Sg de la Csa-Bénin, Anselme Amoussou. «  La Csa-Bénin a déjà gagné ces élections et ceci n’est pas des fleurs », a-t-il  martelé pour finir.  Aux dires du Sg Anselme Amoussou, ce protocole d’accord, est une alliance profonde qui implique l’ensemble  des deux  structures et qui doit impacter le paysage syndical. Il  constitue une intelligence stratégique et est loin d’un refus de batailler. « Il s’agit simplement de l’objectivité qui doit conduire un leader à regarder le contexte, les forces en présence et de trouver le meilleur moyen pour continuer d’être utile pour ceux qui lui ont fait confiance pour les mandants. Nous avons besoin de construire un syndicalisme fort pour le bonheur des travailleurs ceci passe indubitablement par l’union », a fait savoir  le Sg Amoussou   qui  a  salué le courage du Bureau confédéral de la Cseb pour avoir accepté d’accompagner la Csa-Bénin lors de ces élections professionnelles. Convaincu de ce que la Csa-Bénin sortira première de ces élections, le Sg Anselme Amoussou a  invité les  camarades tant de la Csa-Bénin que de la Cseb à la solidarité.

victorin Fassinou

Les responsables des deux Confédérations à la signature du protocole d’accord
Le parterre des militants des deux organisations syndicales

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici