Le Gouvernement, au cours de sa session ordinaire du Conseil des Ministres du mercredi 14 octobre 2020, a approuvé le nouveau cadre stratégique pour la mise en œuvre et le suivi-évaluation des projets et programmes du domaine des énergies renouvelables en République du Bénin. Le document de politique nationale de développement des énergies renouvelables (Ponader) 2020-2030, donne, en effet les nouvelles orientations pour l’implémentation des actions concourant à l’atteinte de la vision qui est de « faire des énergies renouvelables la source prioritaire d’une satisfaction durable et optimale des besoins énergétiques nationaux à l’horizon 2030 ». Il faut souligner que c’est la toute première au Bénin.

La Politique nationale de développement des énergies renouvelables (Ponader) 2020-2030 est désormais une réalité. Sa vision est de « faire des énergies renouvelables la source prioritaire d’une satisfaction durable et optimale des besoins énergétiques nationaux à l’horizon 2030 ». Cette vision se décline en deux orientations stratégiques, sept axes stratégiques et, vingt-et-un sous-axes stratégiques. La Ponader vise à prendre des mesures et mettre en place les cadres de planification, d’orientation, de coordination et de suivi-évaluation des actions liées au développement des énergies renouvelables, des mécanismes d’intervention pour rendre adéquats, harmonieux et complémentaires les cadres institutionnels et juridiques existants et à créer. Au plan institutionnel et règlementaire, la recherche d’une plus grande harmonie et d’une synergie d’intervention concerne plusieurs acteurs dont l’Etat, ses démembrements, l’Autorité de Régulation de l’Electricité, les collectivités décentralisées et les populations qui sont les principaux bénéficiaires. La mobilisation des moyens financiers et matériels conditionne la réussite de la mise en œuvre de la Ponader. Au regard des investissements énormes requis, la stratégie de financement s’articule autour de la mobilisation des ressources nationales (publiques et privées) et externes (partenaires au développement et investisseurs privés). Il est recommandé la création et mise en place d’un fonds de garantie de prêts, afin de permettre aux investisseurs d’obtenir le financement auprès des institutions bancaires, la création d’un fonds pour la valorisation des énergies renouvelables chargé d’assurer le financement des projets axés sur les énergies renouvelables. Le fonds aura pour objectif de promouvoir l’agriculture durable, la gestion durable des forêts et l’instauration d’une fiscalité incitative qui pourra permettre de mobiliser des ressources pour les investissements dans les énergies renouvelables. L’élaboration de la Politique Nationale de Développement des Energies Renouvelables a été un défi majeur participatif relevé, avec la participation et la contribution de tous les acteurs à divers niveaux notamment le secteur public, le secteur privé, des institutions de la République, des organisations de la société civile, des partenaires sociaux, l’Association Interprofessionnelle des Spécialistes des Energies Renouvelables, et des Partenaires Techniques et Financiers et les universitaires. La Ponader constitue une réponse aux principaux défis relatifs entre autres à la nécessité de disposer d’une feuille de route relative au développement des énergies renouvelables; de disposer d’un cadre institutionnel et réglementaire formel favorisant l’essor des énergies renouvelables. Adoption massive des énergies renouvelables Enr (Pv et Eolien), d’intégration des énergies renouvelables aux réseaux électriques ; de la nécessité d’assurer la sécurité énergétique du Bénin. La mise en œuvre adéquate de la Ponader assurera l’impulsion d’une volonté politique vis-à-vis du développement des énergies renouvelables. La nécessité de disposer d’instruments financiers adéquats. La préservation de l’environnement et la lutte contre les changements climatiques.

Les impressions du ministre Dona Jean-Claude Houssou après adoption du Ponader

« Pour la 1ère fois de son histoire, le Bénin vient de se doter d’une politique nationale traçant clairement la vision et l’ambition du gouvernement pour les énergies renouvelables pour les dix prochaines années. Après le nouveau code de l’électricité adopté à l’unanimité par le Parlement en février 2020 (le précédant datant d’une quinzaine d’années) et le décret fixant les normes minimales de performance énergétique et le système d’étiquetage énergétique obligatoire des lampes et climatiseurs… pour éviter que le Bénin ne continue plus à être un dépotoir de matériels énergétivores et dangereux non acceptés ailleurs, une nouvelle étape vient d’être franchie par le Bénin dans l’assainissement de son cadre réglementaire avec l’adoption le 14 octobre dernier, de la Ponader qui confirme l’engagement et la vision du gouvernement pour les énergies renouvelables à l’horizon 2030. Bravo à tous les contributeurs »

Junior Fatongninougbo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici