Les travaux de l’atelier de formation des membres du WANEC,  des CNER et des CEI d’Afrique de l’Ouest dans le cadre du  projet BCA-WA-ETHICS-II, se   déroulent depuis le lundi 24 octobre 2022 et ceci jusqu’au vendredi 28 octobre 2022. Cette  rencontre qui se tient en vidéoconférence connait la participation de plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest. Elle  entend promouvoir l’utilisation des approches de sexe et de genre au cours de l’évaluation des protocoles de recherche. 

Dupliquer les acquis en renforçant la connaissance des membres des CNER et des comités d’éthique institutionnels d’Afrique de l’Ouest, en particulier ceux impliqués dans le projet BCA-WA-ETHICS-II en matière d’éthique de la recherche, d’intégration du genre, de préparation aux audits et des meilleures pratiques pour la gouvernance de comités d’éthique pour la recherche. Tel est l’objectif principal de cette formation qui se déroule depuis ce matin du lundi 14 octobre 2022, ceci pour cinq jours.  Une centaine de participants prennent part à cette formation qui a réuni les membres du WANEC, les membres des CNER d’Afrique de l’Ouest et les membres des CEI d’Afrique de l’Ouest.Les facilitateurs de la rencontre  sont des stagiaires du CEICA qui ont  suivi la formation réalisée en janvier sur l’éthique de la recherche, l’intégration du genre et la gouvernance des CNER. Au cours de la formation, les participants auront à accroître les connaissances sur les lignes directrices standard en matière d’éthique de la recherche, les documents fondamentaux et les bonnes pratiques cliniques. Ils  auront à comprendre l’importance du respect des procédures opératoires standardisées, de la formation continue, du suivi et de l’évaluation des activités au sein des CNER. Ils auront à améliorer les connaissances relatives à la norme ISO 9001, à la construction d’un système de management de qualité et à la réalisation d’un audit. La formation donnera l’occasion de promouvoir l’utilisation des approches de sexe et de genre au cours de l’évaluation des protocoles de recherche et de sensibiliser les participants sur l’application des plans d’égalité et d’audit de genre dans la gouvernance du CNERS.  Dans son mot à l’ouverture des travaux, le Coordinateur du Comité national d’éthique de la recherche en santé du Sénégal, Dr  Samba Cor Sarr a félicité et remercié tous ceux qui ont œuvré pour la tenue de cette formation. « … Grâce au projet BCA-WA-ETHICS-II, nous avons innové en Afrique…. », a-t-il laissé entendre. Pour lui,  cette formation, fait partie de ce qui va  rester à la fin du projet. Il a par ailleurs remercié le Professeur Flore Gangbo, l’ancien ministre du Bénin, pour son soutien et son accompagnement dans cette démarche d’éthique dans la recherche. Il  a, pour finir, invité tous à une participation active et souhaité à ce que la rencontre soit fructueuse. C’est la communication « Les bonnes pratiques cliniques » du professeur Fernand Guédou du Bénin qui a ouvert le bal des différentes présentations prévues pour cette formation. Précisons que ces cours qui prennent fin le vendredi 28 octobre 2022, seront facilités par des experts en éthique de la recherche et en genre du Sénégal et du Bénin. Rappelons que cette activité s’inscrit dans le cadre de la composante  WP1 du projet (Building the Capacities of West Africa in Research Ethics) BCA-WA-ETHICS-II,  une continuation du projet BCA-WA-ETHICS-I qui  vise à améliorer les capacités d’éthique de la recherche en général, et en particulier dans les situations d’urgence sanitaire, telles que la pandémie de Covid-19.  Le projet se concentre  principalement sur le renforcement des capacités des membres du Réseau ouest-africain des comités nationaux d’éthique (WANEC) et d’autres scientifiques et éthiciens affiliés aux Comités nationaux d’éthique de la recherche (CNER) et aux Comités d’éthique institutionnels du Bénin, du Sénégal et du Mali en matière d’éthique de la recherche, de la gouvernance des CNER, de l’intégration de la dimension de genre et de la préparation à l’audit.

Junior Fatongninougbo