Après Ifangni le 26 décembre 2020 où il a été question de l’évaluation des élections communales de 2020, les élus, les cadres et personnalités politiques du parti Union progressiste (Up) du Département du Plateau se sont retrouvés le samedi 8 mai 2021 à l’hôtel Céline de Kétou pour un autre exercice. Il s’agira pour eux de faire l’évaluation et le bilan des élections présidentielles du 11 avril 2021 qui a consacré la victoire par K.O du duo Talon-Talata. Au cours des échanges, ils ont aussi fait l’état des lieux de l’enracinement de l’Up dans le Département du Plateau. La gestion des Maires Up en relation avec les directives du parti ont été aussi passées aux peignes fins au cours de ce conclave placé sous la double autorité des Présidents Antoine Kolawolé Idji et Louis G. Vlavonou.

Que ce soit à l’ouverture comme à la clôture de cette rencontre dont les grandes résolutions sont compilées ci-dessous, les Présidents Louis G. Vlavonou et Antoine Idji Kolawolé ont remobilisé  leur troupe pour les challenges futurs dont le plus imminent est l’organisation des élections législatives de 2023. Pour ces deux leaders du parti Up dans le Département du Plateau, les contre-performances des élections présidentielles du 11 avril 2021 ne doivent pas constituer une raison de baisser les bras, mais plutôt une motivation à redoubler les efforts pour gagner le pari de faire de l’Up le parti le plus fort et influent du Bénin et surtout du Département du Plateau.  « On peut être inquiet par rapport aux chiffres. Mais il ne suffit pas de tomber une fois pour dire que tout est perdu. Les gagnants sont ceux qui savent se relever. Relevons-nous donc et prenons en main notre avenir !», a dit le Camarade Idji pour qui, il est important de rappeler que les militants de l’Up pris individuellement et ensemble portent l’avenir du Département du Plateau et aussi du Bénin. « L’ambition que je souhaite pour vous doit dépasser le fait d’être ministre, Directeur général, Directeur de cabinet… L’ambition que je souhaite pour vous, c’est de faire de l’Up une force politique puissante… 2023 n’est pas loin. 2026, c’est maintenant. Nous devons donc nous atteler à régler vite les problèmes de notre contre-performance pour gagner demain. Les cinq années à venir, c’est quitte  ou double !», a dit Idji  dans son mot d’exhortation.  « Ce n’est pas encore la fin. Car comme le disent les chanteurs du groupe Afafa, les gagnants sont ceux qui savent se relever », a dit le Président Vlavonou.  « Regardons-nous dans le miroir. Disons-nous la vérité. Allons à la racine pour voir ce qui a pu se passer pour exorciser le mal car 2023 n’est pas loin », a averti le camarade Vlavonou.

El-Hadj Affissou Anonrin

Les Résolutions de Kétou

Les camarades de l’Union Progressiste du département du Plateau, réunis à la rencontre de Kétou, ce 8 mai 2021.

Considérant les recommandations de l’assise de Ko-Koumolou, tenue le 26 décembre 2020 sur l’état du parti, la gestion participative des conseils communaux et l’orientation politique du parti;

Considérant l’enthousiasme qu’a suscité l’initiative de Ko-Koumolou et la volonté des camarades de la rééditer dans les autres communes ;

Constatant l’effet des recommandations de l’assise de Ko-Koumolou sur l’animation du parti dans le département ;

Constatant les résultats des performances de l’Union progressiste dans le département à l’issue de la présidentielle du 11 avril 2021 ;

Désireux de mieux s’organiser en vue d’une bonne implantation du parti dans nos cinq communes en perspectives des législatives de 2023 et les élections générales de 2026;

Soucieux de l’effet de la gestion de nos communes sur la prestation de notre parti dans notre parti ;

Recommandent expressément que:

Les instances nationales autorisent la poursuite de l’enregistrement des militantes et militants en vue de vite constituer et installer les structures formelles du parti dans nos villages ou quartiers de villes, arrondissements et communes du département du Plateau ;

Les instances nationales instituent les initiatives de formations des militantes et militants en vue d’ancrer en eux le militantisme partisan et les valeurs du progressisme;

Les Maires des communes dirigés par l’UP, de mettre en œuvre la politique de gestion participative de leurs conseils respectifs en vue d’impacter le quotidien de nos populations ;

Les structures formelles soient mises en place en tenant compte grandement des réalités sociopolitiques de chacune de nos communes.

Kétou, le 8 mai 2021

Les Délégués

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici