Les activités entrant dans le cadre de la 10ème étape du projet « Beyond Walls » consacrée pour le Bénin sont désormais lancées. A l’Ecole primaire publique de Ganvié1, la cérémonie du lancement s’est  déroulée le lundi 1er mars 2021. C’était sous l’égide du Directeur départemental de la culture et du tourisme de l’Atlantique, Jean-Marie Aniglé,  du Chef de l’Arrondissement de Ganvié1 Janvier Avocètien et du représentant du maire de la commune de Sô-Ava, Zinsou Oussou-Kicho. Ce lancement a également permis aux populations de cette cité lacustre de découvrir le talent de l’artiste Saype à travers ses différentes œuvres réalisées lors des neuf (09) précédentes étapes du projet.

L’artiste  Guillaume Legros alias Saype est un artiste pétri de talents. Ses œuvres poétiques et éphémères impactent  les mentalités dans le respect de la nature. Tels sont entre les témoignages  des populations de la cité lacustre de Ganvié qui ont visité l’exposition BeyondWalls tenue lors du lancement des activités  entrant dans le cadre de la 10ème étape du projet « BeyondWalls ».  Cette  exposition BeyondWalls a non  seulement fait découvrir l’ampleur de ce projet artistique international mais aussi a permis d’impliquer les populations à la phase du Bénin.Lors de la cérémonie du lancement du projet, il est revenu à l’artiste de présenter le projet BeyondWalls qui signifie au-delà des murs lancé en 2019. A ses dires,  à travers cette initiative, il réalise des fresques monumentales sur l’herbe ou sur la terre. L’idée est d’utiliser l’art comme un support des idéaux et généralement de laisser une trace dans les mémoires collectives sans en laisser sur la nature. Il s’agit des idées de valeurs humanistes, de bienveillance, des bienfaits, d’entraide et de respect de la nature. De ses explications, l’artiste est le pionnier d’un mouvement artistique liant le street art et le landart. Il entend réunir les peuples autour de l’idéal qu’est « l’unité pour relever les défis de notre temps » et  démontrer qu’avec l’art, on peut changer des lignes dans des strates politiques que sociales un projet mondial qui passe de ville en ville et qui est à sa 10ème étape au Bénin. « L’étape du Bénin  est pour faire un focus autour de l’Afrique et surtout du fait qu’il bénéficie d’une richesse culturelle. Le Bénin a été aussi marqué par l’histoire sombre de l’esclavage et justement, il sera question de repasser sur les traces de son histoire. Nous voulons créer la plus grande chaîne humaine au monde », a ajouté l’artiste qui se dit  heureux d’être à Ganvié.  Partageant la vision de l’artiste à travers ce projet, le Chef d’arrondissement de Ganvié 1, Janvier Avocètien a promis que l’accompagnement de la population de Ganvié 1 pour la réussite du  projet à Ganvié ne fera pas défaut. A son tour, le Directeur départemental de la culture et du tourisme, Jean-Marie Aniglé a salué le travail de l’artiste. Il a rappelé que Ganvié est un pôle touristique que le Gouvernement veut développer à travers le projet «Réinventer la cité lacustre de Ganvié» inscrit dans le Programme d’actions du Gouvernement. Cette activité entre en droite ligne avec la vision du Gouvernement de  Patrice Talon. « Le thème principal de cette œuvre artistique est la solidarité et de ce point de vue, cette activité dépasse les bornes de la cité de Ganvié car, elle embrase d’autres sujets, sources de développement de toute la commune de Sô-Ava dans ses dimensions tant touristiques que culturelles et rime avec la vision de leur Plan de développement communal (Pdc) », a laissé entendre M. Oussou-Kitcho pour que la  réalisation d’une fresque géante et éphémère entend révéler Ganvié au monde entier.  Mentionnons que après Ganvié, l’artiste donnera à la Porte du non-retour à Ouidah, une exposition également et ceci pendant une semaine. A la fin, il y aura une conférence de presse à la Mairie de Sô-Ava pour dévoiler les images finales qui étaient pour la plupart vues par drone à la presse nationale et internationale pour faire rayonner le pays. Précisons qu’avant l’étape du Bénin, le projet était en 2019 à Paris, Andorre, Geneve, Berlin, en 2020 à Ougadougou,  Yamoussoukro, Turin, Istanbul et en 2021 à Cape Town.  Après  le Bénin, le projet va atterrir à Belfast, au Brésil à Amsterdam, le Caire et Dubai.

Victorin Fassinou

L’artiste Saype( 2è position de la droite), avec les officiels lors du lancement…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici