Top c’est parti. Le coup d’envoi officiel du Festival Lagunimages  2020, a été donné le samedi 05 décembre 2020. A la cérémonie d’ouverture qui a eu lieu  à Canal Olympia à Cotonou,  l’assistance a eu droit à une  projection inaugurale d’un  film. À l’occasion, c’est l’œuvre de  « Orisha » de Léila Adjé Chabi qui a été projetée, à l’assistance essentiellement  constituée des fans, et des acteurs du monde de cinéma venus de plusieurs pays. C’était sous l’égide, des   partenaires de l’événement et  de la  marraine Iya Essayele à l’état civil Rosaline Daahgue.

« Orisha ». C’est le court métrage de la jeune béninoise réalisatrice de cinéma Léila Adjé Chabi qui a été projeté à la cérémonie inaugurale du Festival Lagunimages  2020. D’un volume  de 13 minutes, cette œuvre cinématographique a fait découvrir à l’assistance, un pan de la richesse de la culture béninoise. Elle vante les mérites de la culture béninoise et  le rôle protecteur des forêts que je joue la société secrète Oro pour le bien de l’environnement.Ce film qui a remporté le prix de la francophonie au festival  Clap Ivoire 2020, a été apprécié de tous les acteurs du monde de cinéma présents à la cérémonie d’ouverture du Festival Lagunimages, édition 2020   qui se déroule du 5 au 11 décembre 2020 à Cotonou.  En effet, cette neuvième édition qui marque les vingt ans de vie du festival  a eu pour thème: « Cinéma et tourisme, un duo gagnant ». Des explications données par les organisateurs, trois grandes activités vont marquer cette édition 2020. Il s’agit des projections itinéraires, des ateliers de formation, des masters class,   webinaire  et des réunions de resserrement des liens acteurs du cinéma.  Durant le festival, le public aura droit à des projections gratuites de films dans des centres culturels de  Calavi, de Cotonou et environs. II s’agit de Canal Olympia de Wologuèdè, de l’espace Mayton, de l’Isma, du Parking Fidjrossè, de l’espace culturel Adjrouhoué, de l’Eitb et de Festec. Il est prévu, une  conférence qui  réunira pendant ce festival, des professionnels du tourisme et du cinéma, pour explorer des sentiers encore non battus, qui permettraient au duo tourisme et cinéma béninois, d’être sur orbite nationale avec la fréquentation locale des  sites touristiques et orbite internationale en attirant des milliers de touristes découvrant le beau Bénin à travers ses films de fictions, d’animation et ses documentaires.  Dans son mot, à cette cérémonie d’ouverture, la présidente de l’Association Lagunimages Christiane Chabi Kao, a indiqué que l’organisation de ce festival depuis 2009 à ce jour, n’a pas été chose  facile dans un pays où la culture n’est pas toujours une priorité. « L’association se bat pour que le festival dure et grandisse à l’image de Fespaco de Ouagadougou», a laissé entendre la présidente qui a témoigné la gratitude du comité d’organisation à tous les partenaires qui ont accepté soutenir l’évènement. Pour finir, il a rassuré que le festival se déroule dans le strict respect des mesures barrières exigées par le Gouvernement pour aller contre la pandémie de la Covid-19. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, la salle de projection n’a pas été remplie à l’ouverture, a-t-elle dit. La  marraine Iya Essayele connue à l’état civil Rosaline Daahgue, a à son tour salué le travail de qualité qu’abat le comité d’organisation depuis des années. La reine Iya Essayele, Comédienne de théâtre et de Cinéma, a eu à bénéficier des formations données dans le cadre de ce festival, les années antérieures. Elle a saisi cette occasion, pour inviter tous à soutenir l’évènement pour qu’il continue de profiter à d’autres jeunes. Deux ateliers de formations se déroulent depuis le lundi dans le cadre de ce festival. L’un a eu lieu à l’Isma et l’autre à Gangan Prod.  Celui qui se tient à l’Isma est animé par l’Association  « 7jours pour 1 film ». Cet atelier d’écriture de scénario réunit douze jeunes filles qui sont venues chacune avec un scénario. Depuis le vendredi dernier, le nom de  la gagnante  est connu. Il s’agit de Samirath Mansah. Et c’est ce scénario  qui va déboucher sur la production d’un court métrage lequel sera projetée à la cérémonie de clôture le 11 décembre à Canal Olympia de Cotonou.Le Cofondateur de « 7jours pour 1 film » Pascal Jude Lewicz, à la suite de la marraine, a rassuré de la qualité du travail qui se fait pour donner un produit final. Prenant la parole au nom de tous les partenaires de l’événement, Jonathan Lett, Directeur général de Canal plus Bénin, a  décerné un satisfecit à l’équipe de Christiane Chabi Kao et promis toujours accompagner des initiatives du genre.

Junior Fatongninougbo

Une vue partielle des invités
La marraine lors de son discours

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici