Le jeûne musulman démarré le mardi 13 avril 2021 a pris fin le jeudi 13 mai 2021 par la fête du ramadan. Comme dans les autres localités du pays, les fidèles musulmans d’Agori et environs sous la direction de la première autorité spirituelle de la Mosquée Médine II d’ Agori Plateau d’ Abomey-Calavi, El Hadj Moutawakil Boukari Malik, ont dit ensemble une prière sur la place Idi de la localité. Au cours de celle-ci, l’Imam Boukari, a imploré Allah d’éclairer et d’assister le Chef de l’Etat, les membres de son gouvernement, le  parlement béninois,  tous les partis politiques, les dignitaires religieux.

Conformément aux prescriptions du Saint Coran et en suivant le calendrier lunaire, tous les musulmans ont observé du mardi 13 avril 2021  au  jeudi 13 mai 2021 d’intenses séances de prières et de jeûne. Chaque jour, ils ont eu à exécuter les cinq prières fondamentales car d’après le Coran, pour Allah, le mois de jeûne est le plus spécial parmi les mois de l’année. A cet effet, les musulmans ont fait preuve de pardon, de piété, de partage, de tolérance et de solidarité. Aussi, ont-ils eu à observer les différentes périodes qui composent ce mois du Coran. Ils ont eu à s’abstenir de tout ce qui peut souiller l’esprit. La fête de ramadan d’hier jeudi   vient mettre un terme à ce temps d’abstinence et de jeûne. Dans son sermon, l’Imam Moutawakil Boukari Malik a montré que la nation de l’islam dispose tous les facteurs de l’unité, de la solidarité et de la cohésion. Cette religion a unifié les critères culturels et de conduite de ses adeptes, ce qui permet aux musulmans de ressentir les sentiments de la fraternité après toute rencontre et toute poignée de main. Les versets du Saint Coran et les Hadiths du Prophète incitent toujours le musulman à aimer le bien pour son frère musulman et à lui venir en aide. Ces textes interdisent strictement au fidèle de nuire à son frère. Pour lui, dans cette époque, les nations s’unifient et se rapprochent dans le cadre des blocs économiques et politiques qui réalisent les intérêts de leurs peuples, ce qui reflète la nécessité de dynamiser les relations entre les pays islamiques en vue de renforcer leur puissance et de profiter d’une manière totale de leurs potentialités, leurs ressources humaines et leurs richesses matérielles afin de créer un bloc islamique cohérent, par lequel la nation participe à l’édification de la civilisation du monde tout entier. Les défis qu’affrontent les pays islamiques se ressemblent pauvreté, sous-développement, le terrorisme et l’analphabétisme; le fait de conjuguer les efforts des pays islamiques pour y faire face apportera le bien pour les musulmans, préservera les énergies, et aboutira à la réussite d’investissement des ressources financières et des projets d’investissement.

Pour lui, le plus important c’est de voir les fidèles musulmans   maintenir le cap dans la foi, de ne surtout pas se retourner dans les mauvaises pratiques après le mois de ramadan. Dans son sermon, il appelle   les fidèles à l’examen de conscience, à la lutte contre les maux de l’âme pour vaincre l’ennemi, et à l’attachement à la charité dans tous les domaines de la bienfaisance en tant que constante inchangeable de la religion face aux modifications et aux campagnes féroces.

Les recommandations de l’Imam aux fidèles musulmans

« Chers frères et sœurs en Islam! Certains musulmans ont une attitude inverse; après l’écoulement du mois béni de Ramadan, ils reviennent aux plaisirs interdits et aux actes de désobéissance; ce qui démontre la faiblesse de leur foi et de leur non application du Livre d’Allah et de la sunna du Prophète Mouhammad (SAW). On ne peut pas envisager un musulman qui a passé Ramadan en dévotion et en adoration puis se jette par la suite dans le dévergondage après ce mois béni. Celui qui après Ramadan se jette immédiatement dans les actes interdits doit savoir que son jeûne n’est pas accepté. Et c’est dans le but de conserver nos jeûnes et nos bonnes œuvres que le Prophète (SAW) nous a recommandé de jeûner six jours durant le mois de Chawwal. Certes le mois de Ramadan est terminé mais le Dieu de Ramadan est éternellement là. Le Seigneur de tous les mois n’est-Il pas unique ? Certes, le fidèle qui souhaite le salut et craint son Seigneur passe sa vie en adoration et en obéissance permanente aux ordres d’Allah pour obtenir son agrément et la piété  », ..   a expliqué l’Imam qui rappelle que  « Quiconque accomplit le jeûne du mois de Ramadan et poursuit son jeûne pendant six jours du mois de Chawwal est comparable à celui qui est en état de jeûne perpétuel.

Il recommande aux fidèles de poursuivre les bonnes œuvres dans le chemin de Dieu et de vous éloigner des actes blâmables.  Après le sermon, l’Imam et les fidèles musulmans d’Agori et environs ont imploré la  Clémence d’Allah pour toute la communauté musulmane et toute la nation Béninoise. Ils ont prié  Allah d’assister et d’éclairer nos dirigeants à divers nivaux afin que l’unité et la cohésion nationale soient renforcées, pour que la sécurité, la paix et la tranquillité règnent dans notre pays et que les pays qui vivent actuellement dans les troubles retrouvent la quiétude.

Victorin Fassinou

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici