Au détour de sa tournée dans la partie septentrionale du Bénin, le Représentant résident de Pam au Bénin Ali Ouattara  a rencontré les partenaires (Dedras, Sna et Radio Nanto) pour une séance de travail sur le bon fonctionnement de la cantine scolaire dans le Borgou. Lesquels partenaires ont profité pour lui exposer les problèmes qu’ils rencontrent lors de leurs activités sur le terrain. Ladite rencontre a eu lieu à la préfecture de Natitingou le  jeudi 22 septembre 2022.

Junior F

S’engager à apporter le meilleur de soi pour une meilleure coordination des activités de la cantine scolaire au cours de l’année Académique 2022-2023. C’est le fort de la rencontre du Représentant résident du Pam Ali Ouattara avec les organisations prestataires de services  du  Borgou ce jeudi à la préfecture de Natitingou. Apres avoir salué cette séance combien importante pour le bon fonctionnement de la cantine scolaire, les partenaires ont évoqué des problèmes liés à la communication, la maitrise des outils de travail et le déplacement des agents de terrain qui deviennent récurrent. A en croire le coordonnateur régional Atacora/Donga de l’Ong Dedras, le travail des superviseurs va de mieux en mieux malgré les difficultés auxquelles ils sont confrontés. Alors il a plaidé pour le financement de leur communication pour leur facilité les comptes rendus journaliers à la hiérarchie. Le Coordonnateur général de l’Ong Sud-Nord action va abonder dans le même sens avant de plaider pour l’augmentation de la capacité de réactivité de son Ong afin de réduire les peines de ses collaborateurs pour qui, les écoles qu’ils supervisent sont bien distantes les unes des autres. Le Représentant Résident Ali Ouattara, rassurant que des démarches seront observées pour répondre progressivement à ses préoccupations, a profité pour annoncer aux partenaires du rallongement de leur contrat de travail qui passe désormais de 10 à 11 mois. De quoi encourager les prestataires à mieux faire le suivi des activités sur le terrain. ‘’Il faut que le travail soit mis en œuvre avec le plus grand sérieux possible’’ a-t-il insisté. Il n’a pas manqué d’évoquer l’achat des produits vivriers chez les producteurs locaux afin de les encourager à participer activement aux activités qui concourent au bon fonctionnement de la cantine Scolaire. La première autorité de Pam au Bénin va souligner que l’impact de la cantine scolaire au niveau communautaire est énorme.  La bonne marche de la cantine est une affaire de tous. A l’en croire, pour une cantine durable, il faut absolument l’engagement de la communauté.