Ça grogne dans le milieu scolaire. Et pour cause !  Les  écoles et établissements publics,  dix mois après la rentrée scolaire 2019- 2020, n’ont pas encore l’intégralité des subventions destinées à leur   fonctionnement. Dans une déclaration, signée en date du mardi 16 juin 2020, du Secrétaire général adjoint Christian Lokossou,  la Fédération des syndicats de l’éducation, de la culture, de la jeunesse et assimilés affiliée à la Confédération des syndicats autonomes du Bénin (FéSECJA/Csa-Bénin) déplore ce retard qu’accuse la libération de ces subventions.  Pour elle, cette  situation frise d’abord du  mépris à l’égard des prestataires et fournisseurs et ensuite expose les chefs d’établissement   aux oppositions et autres conflits dans ce contexte de pandémie où des dépenses supplémentaires sont imposées aux établissements. Dans la  même réaction, la FéSECJA/Csa Bénin invite le Gouvernement  à vite libérer ces  subventions  et d’inscrire la mise à disposition des subventions dans ses priorités et d’en ordonner la libération sans délai  pour la bonne marche de l’école béninoise.  

Victorin Fassinou

RÉACTION DE LA FéSECJA/CSA-BENIN AU SUJET DU RETARD QU’ACCUSE LA LIBERATION DES SUBVENTIONS DE L’ETAT  AUX  ECOLES ET ETABLISSEMENTS PUBLICS  POUR LE COMPTE DE L’ANNEE SCOLAIRE 2019-2020

À quand le reste des subventions  de l’État destinées au fonctionnement des établissements publics?

Seuls les Ministres  en charge de l’éducation et celui  des Finances sont en mesure de nous répondre. Mais malheureusement tous se muent aujourd’hui dans un mutisme qui met  sérieusement en difficulté les écoles et établissements publics ( aussi bien maternels- primaires que secondaires)

Près de dix mois après la rentrée scolaire 2019- 2020, nos écoles continuent toujours d’attendre les subventions destinées au  fonctionnement de nos écoles et établissements publics.

S’il était déjà un constat amer que depuis  un certain temps, ces subventions sont mises en place  avec retard, le  cas  de cette année scolaire est désolant et préoccupant, surtout dans ce contexte de pandémie où des dépenses supplémentaires sont imposées aux établissements.

La FéSECJA CSA Bénin déplore cette situation qui frise d’abord du  mépris à l’égard des prestataires et fournisseurs et ensuite expose les chefs d’établissement   aux oppositions et autres conflits.

La fédération de l’éducation de la CSA Bénin rappelle que les enseignants  des établissements publics en général, et les directeurs et chefs d’établissement   en particulier, sont déjà, depuis peu,  sujets à  trop  de pressions pour qu’on en  rajoute.

La FéESECJA  demande par   la présente au gouvernement, d’inscrire la mise à disposition des subventions dans ses priorités et d’en ordonner la libération sans délai  pour la bonne marche de l’école béninoise.

 

            Pour la FéSECJA/ CSA- Benin

 Le Secrétaire Général Adjoint,

 

     Christian LOKOSSOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici