Le projet  »Tradi Class » porté par l’Association culturelle Arc-en-ciel de M. Paterne Djidéwou Tchaou, innove dans le secteur de la culture au Bénin. Un atelier de formation sur les panégyriques claniques et les litanies des Rois a été organisé du 30 septembre au 02 octobre 2021 afin d’aguerrir les jeunes dames de Savalou pour adoucir la tension en cas de crise conjugale. L’arrondissement de Logozohè a servi de cadre à cette formation à double objectif.

Les participantes ont gagné le nécessaire sur les panégyriques claniques et les litanies des Rois. En effet, au sortir des trois jours de formation, elles ont été conviées à une séance de restitution devant un public réduit. Des déclamations des paroles de louanges ont été dites à l’admiration de tous. Mais, ce projet financé par la Direction du Fonds des Arts et de la Culture (Dg/Fac) est revêtu de deux principaux objectifs. D’abord, son rapport conjugal qui pourrait profiter aux femmes. Selon les explications du Président de l’Association Culturelle Arc-en-ciel, Paterne Djidéwou Tchaou, il est indispensable aujourd’hui que nos jeunes dames s’approprient nos panégyriques qui constituent de véritables outils d’apaisement et de valorisation des époux en cas de conflits. Et puis, l’initiative va déboucher très prochainement sur la création d’un corps de métiers dans les différentes sociétés béninoises.

«Nous voudrions faire de ces louangeuses, un corps de métier entier dans nos sociétés. Il nous faut des panégyristes spécialistes dans chaque commune au Bénin comme on a aujourd’hui des artistes chanteuses ou des comédiennes, les panégyriques prennent de plus en plus d’ampleur dans les arts de l’oralité», a expliqué le culturel Paterne Djidéwou Tcahou. Soulignons que l’initiative a reçu le soutien sans condition de tout le conseil de l’arrondissement de Logozohè. Le Chef de cet arrondissement, M. Sylvain Damassoh a salué l’initiative et reconnu les efforts du Président Tcahou et du Fac. De son côté, le Président de l’Association pour le Développement de Logozohè (Adl) M. Kouamé Awanou, n’a pas passé en sourdine son admiration au projet qui valorise la culture béninoise.

«Quand j’ai reçu l’invitation, j’ai annulé mes programmes de la journée car cette activité m’a renvoyé vers les années 1982 au début de ma carrière de Professeur Certifié d’Histoire Géographie. J’ai vécu un moment très agréable ce samedi matin», a dit l’ancien Chef Service Organisation du Bac. Notons pour finir le projet Tradi Class sera sanctionné par une brochure en guise de support matériel de conservation et de sauvegarde des panégyriques claniques et des litanies royales de Savalou, selon l’initiateur. Vivement que les autorités en charge des questions culturelles soutiennent davantage ce projet pour que le Bénin soit plus ‘’révélé.

Junior Fatongninougbo

Le présidium à l’ouverture des travaux de l’atelier de formation …

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici