Les agents des douanes interpelés aux postes de Hillacondji ont été suspendus par la direction générale des Douanes et des droits indirects afin qu’ils se mettent à la disposition des enquêtes judiciaires. Leur remplacement a été aussitôt opéré.

Gilles Gnimadi

Plus d’impunité au Bénin. Les hauts gradés en fonction au poste frontalier des douanes de Hillacondji interpelés dans une affaire de fraude sur les déclarations douanières et de corruption sont suspendus par la hiérarchie douanière. Et ce, pour des raisons  d’enquêtes judiciaires, par la note de service N°4083/Dgddi/Dgr/Sgrh. Ce sont les inspecteurs Aboubacar Ali, Maboudou Boukari Salifou, Achille Allossogbé, Mohamadou Soumanou. Ce réseau a été démantelé grâce à l’information des recettes, fruit des réformes douanières initiées par le Président Patrice Talon et implémentées par le Directeur Général des Douanes et Droits Indirects, Charles Inoussa Sacca Boco. Et sous la coupole du Ministre d’Etat en charge de l’Economie et des Finances, Romuald Wadagni. L’informatisation des recettes et d’autres réformes opérées ont permis de mettre à nu des malversations d’environ 380 millions de Fcfa à Hillacondji. L’annonce des malversations a été faite par le Directeur Général le vendredi 27 août 2021 par une correspondance adressée aux Directeurs techniques centraux, départementaux, Chefs services centraux, chefs de brigade, chefs de poste etc. La Même note de service met à la disposition de l’Inspection générale des services, l’inspecteur des douanes, Ali Aboubakar.

 N’eussent été ces réformes saluées des institutions telles le Fonds Monétaire International, l’Organisation Mondiale des  Douanes  et conduites de concerts avec les partenaires techniques que sont Web Fontaine et Bénin Control S.a, l’Etat béninois perdrait en douce cette importante somme sans que personne, à part les mis en cause, ne sache.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici