Le Bénin ambitionne d’étendre la gratuité de la Planification Familiale à toute sa population. Cet engagement a été pris en juillet 2017 au second Sommet de la planification familiale tenu à Londres et  qui a réuni, entre autres,  les  décideurs, les bailleurs et les défenseurs du monde entier pour discuter les efforts destinés à réaliser les objectifs de Fp2020 et à permettre à plus de femmes et de jeunes filles de planifier leurs familles et leur avenir.  Le Bénin à l’instar de plusieurs pays qui ont répondu présent à cette rencontre,  a  pris pas mal d’engagements dont la mise en application, aidera sérieusement le Bénin à bouger les lignes pour une meilleure  promotion de la Planification. 

Victorin Fassinou

Etendre à toute la population la gratuité de la Planification familiale. Tel est l’un des engagements que le gouvernement du Bénin a pris par l’entremise de son ministre en charge de la Santé au second Sommet sur  la planification familiale tenu en juillet 2017 à Londres.  En effet, au cours de  cette rencontre internationale, le  gouvernement du  Bénin s’est engagé à mettre en œuvre tous les engagements pris en 2013 et même aller au-delà.  Le Bénin s’est engagé à fournir gratuitement les services de planification familiale dans les établissements de santé publique à toute la population béninoise y compris les adolescents et jeunes d’ici la fin de 2019. Il a promis augmenter le financement, revoir les politiques, et collaborer avec le secteur privé et les réseaux communautaires pour promouvoir la planification familiale. Il entend l’augmentation du taux de prévalence contraceptive (22% en 2020) pour atteindre ainsi 226. 000 utilisatrices additionnelles de Pf en 2020 au Bénin. Le Bénin ambitionne de réviser les politiques, normes et protocoles pour renforcer la délégation de tâches afin d’améliorer la santé génésique et fera connaître la loi sur la santé et la réglementation en matière de reproduction. Le Bénin s’engage également à veiller à ce que les méthodes modernes de contraception soient mises à disposition gratuitement. Le gouvernement promet diffuser la  Déclaration de politique démographique nationale. « Le gouvernement du Bénin renforcera la collaboration avec le secteur privé dans le cadre de la planification familiale et tirera parti des réseaux communautaires afin d’assurer la mise à disposition et l’accessibilité des produits contraceptifs dans tout le pays. En outre, le Bénin s’engage à garantir qu’une formation en santé reproductive soit offerte aux  adolescents et aux jeunes et que la communication sur la planification familiale soit renforcée, en particulier pour les femmes, les adolescentes et les jeunes qui ont exprimé un besoin non satisfait ». D’après les promesses  à ce sommet, l’engagement du Bénin sur la gratuité des services de Pf va s’étendre à toute la population y compris les adolescents et jeunes. Une décision qui impulse une autre dynamique pour la promotion de la Planification familiale au Bénin.

Passer de l’étape de promesse à la réalisation

En effet, malgré les progrès enregistrés ces dernières années, le taux de natalité parmi les adolescents au Bénin est de 108‰ selon  Eds 2017.  Les progrès sont lents et le Bénin n’a pas pu atteindre les objectifs fixés dans le cadre des Omd en 2015. Le pays doit, par conséquent, accélérer la mise en œuvre du paquet d’interventions à haut impact en faveur de la mère et de l’enfant pour être au rendez-vous de l’Odd 3 en 2030. Selon les résultats du quatrième Recensement Général de la Population et de l’Habitation (Rgph-4), de l’Institut national de la statistique et de l’analyse économique (Insae), le pays compte environ 10. 008. 749 habitants. 45% de la population à moins de 15 ans, et 32,8% sont des adolescents et jeunes de 10-24 ans. Si le rythme de croissance démographique est maintenu en l’état (3,5% par an), le Bénin devrait quasiment doubler sa population d’ici 2030 avec 16,6 millions d’habitants. Cette croissance entrainera des conséquences sur tous les secteurs de développement socio-économique (santé, éducation, habitat, besoins en nouveaux emplois, exode rural massif, etc). Il urge donc que le Bénin prenne des mesures idoines pour créer les conditions propices à la réalisation du dividende démographique envisagée dans le Programme d’Action du gouvernement du président de la République. La planification familiale touchant  tous les aspects du développement mondial, lorsque les femmes et les jeunes filles ont l’accès à la planification familiale, elles peuvent achever leur scolarité, créer et saisir de meilleures opportunités économiques, et en conséquence, réaliser leur potentiel. Bref, des familles, des communautés et des nations entières en profitent.  Pour les acteurs engagés dans la lutte pour la promotion de la Pf au Bénin, ces engagements pris à Londres dont l’un est de rendre gratuit l’accès aux méthodes modernes de contraception à toute la population doivent passer de l’étape de promesse à la réalisation.

Réaliser cette promesse, c’est faire grandir le Bénin

Pour eux,  la promotion de la Pf, l’accès gratuit aux services de santé reproductive, a beaucoup d’avantages. Cette politique de gratuité permettra aux adolescents et jeunes espoir de demain, d’éviter les grossesses non désirées et de prévenir le Vih et des infections sexuellement transmissibles. Chez les adolescentes, les informations et les services de planification familiale peuvent aider à retarder leur première grossesse jusqu’à ce qu’elles soient physiquement, psychologiquement et socialement préparées à procréer. Le renforcement des programmes de santé, notamment la PF,  va favoriser le développement d’une population en bonne santé, capable de contribuer à la croissance économique accélérée qui est à l’origine d’un dividende démographique. Une planification familiale adaptée aux besoins permet de réduire le nombre des grossesses de 20% et de diminuer au moins d’autant la mortalité et les séquelles liées à la grossesse et à l’accouchement. La PF est un moyen peu onéreux pour diminuer le taux de mortalité maternelle.  Réaliser cette promesse au Bénin, c’est signer vraiment le décollage du développement durable du pays et c’est renforcer des efforts pour prétendre atteindre les ODD en 2030.  Le Ministre de la santé doit vite formaliser les promesses faites à Londres en l’occurrence, celle de rendre  gratuite les services de Planification Familiale, en coordonnant   en urgence la prise de cet arrêté interministériel.  Il s’agira de prendre un Arrêté ministériel pour formaliser la gratuité des services de Planification Familiale  et de mettre en place l’Informed Push Model dans les 34 ZS afin que les produits contraceptifs soient disponibles à tous les niveaux de la pyramide sanitaire.