Ils y croyaient encore. Mais depuis le 14 juin 2021, un communiqué (voir ci-dessous) du Ministre béninois des affaires étrangères, Président du Comité d’orientation et de supervision du Hajj est venu mettre un terme à leur rêve de s’envoler enfin cette année pour la Mecque où ils devront accomplir le 5è pilier de l’Islam, le Hajj. Ceci, après le rendez-vous manqué de l’année dernière.

Dans ledit communiqué, il est clairement dit que, les autorités saoudiennes ont décidé de limiter le Hajj 2021 à 60.000 personnes y compris les résidents étrangers en Arabie Saoudite. Ceci, dans le souci de préserver la santé et la sécurité des pèlerins à cause de la pandémie du Covid-19. En français facile, cette mesure prise par les autorités saoudiennes interdit tout simplement à tout pèlerin étranger qui n’est pas encore sur le sol saoudien d’effectuer le Hajj 2021 comme cela a été d’ailleurs le cas l’année dernière.

Cette dernière information vient d’ailleurs battre en brèche celle qui avait circulé sur les réseaux sociaux et qui a été attribuée aux autorités saoudiennes vers la fin du mois du Ramadan. « Depuis l’éclosion de la pandémie de Covid-19, ce sera la première fois que l’Arabie Saoudite décide d’autoriser seulement 60.000 personnes du monde entier à effectuer le Hajj cette année », a-t-on en effet lu sur les réseaux sociaux courant mai 2021.

Plus loin, il est précisé dans la même information que ceux qui participent au Hajj 2021 ne doivent pas avoir été hospitalisés pour une maladie au cours des six derniers mois précédant leur voyage pour le Hajj. Une preuve est d’ailleurs  requise. « Les pèlerins doivent être mis en quarantaine pendant trois jours s’ils sont classés comme pèlerins étrangers dès leur arrivée au Royaume d’Arabie saoudite. La première dose du vaccin doit avoir été prise avant le 1er Shawaal 1442. Note: Ce jour est passé et était le jour de l’Aïd Ul Fitr 1442. La deuxième dose du vaccin doit être prise au plus tard le 14e jour avant d’arriver au Royaume d’Arabie saoudite. Les conditions de distanciation sociale et de port du masque et autres mesures de précaution continueront de protéger les pèlerins », renseigne par ailleurs l’information qui n’a pas été confirmée par les sources saoudiennes que nous avons pu interroger.

Au niveau des Béninois potentiellement candidats au Hajj 2021, cette information avait suscité beaucoup d’espoir. Elle a d’ailleurs poussé beaucoup d’entre eux à  aller se faire vacciner contre le Covid-19. Mais hélas ! La sentence est tombée. Pas de Hajj 2021 pour les Béninois qui ne sont pas encore en terre saoudienne. Peut-être que 2022 sera la bonne !

El-Hadj Affissou Anonrin

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici