Le Centre Aréolis accueille depuis le vendredi 16 septembre  et ceci jusqu’au  07 octobre 2022, l’exposition individuelle « Héritage » du Plasticien Béninois  Koffi Dossou. Soutenue par la Médiathèque des Diasporas, en partenariat avec l’espace Aréolis, cette exposition offre au public l’occasion de redécouvrir  l’artiste peu connu dans son pays le Bénin mais très connu à l’extérieur. Ceci à travers des œuvres réalisées avec finesse et une multitude de couleurs riches en de messages et de vertus.

 Junior fatongninougbo

Pendant 22 jours, les visiteurs et les usagers du Centre Aréolis sis au quartier Saint Jean à Cotonou, auront à voir des œuvres d’art plastiques , des tableaux riches en couleurs de l’artiste Koffi Dossou. Ceci à travers l’exposition baptisée « Héritage ».  A travers celle-ci,  vingt tableaux  d’arts plastiques sont exposés et  parlent de la culture africaine,   des événements , tout ce qui se passe dans le monde. Les  égoun-goun sont une partie de la culture béninoise et des amazones sont également célébrées les oeuvres exposées.  Pour l’artiste, cette  exposition riche en couleurs est toute son expérience, toute  sa vie. Ce thème est la résultante de tout ce qu’il a pu récolter de sa culture et des autres cultures.  L’artiste est coloris. Il  travaille beaucoup sur la couleur sur les conbinations pour essayer de faire passer un message et montrer au monde que les couleurs sont leur vie. Pour l’artiste, l’on trouve la couleur partout dans nos coutumes dans nos us, dans nos manifestations. «  J’ai choisi ce cadre qui semlblait un peu difficile à traiter. Je l’ai fait parce que j’aimerais que mes couleurs soient dégustées comme un bon vin sans additif.  Donne l’occasion aux visiteurs de pouvoir regarder ces oeuvres  et se rincer les yeux  avec du blanc , d’or  et du vert,  et retourner regarder aurait fait un effet d’étonnant. J’aime parler des couleurs d’une manière un peu spécial. C’est-à-dire mes couleurs naissent de mon âme et de ma culture de mes cultures. .. J’ai traversé beaucoup de pays. J’ai exposé , j’ai regardé , j’ai copié après je me suis fait une certaine idée de ce que je veux représenter avec mon art… . c’est le résultat de ce qui est  fait en plus de quarante ans que je presente à travers cette exposition.», confie l’artiste à cette exposition qui est la deuxième au Bénin, son pays d’origine.

 

L’artiste vu par  l’Ingénieur culturel Jules Koukpodé

 

« Une quarantaine d’années d’expériences de création artistique. Il enseigne l’art sous beaucoup de formes…..Koffi Dossou a franchi les frontières du conformisme et de l’immobilisme par sa créativité pour montrer que l’art s’inspire de tout ce qui lui donne son originalité, sa beauté en même temps une identité et son authenticité.La création qui s’enrichit des valeurs de l’héritage est noble, ouverte sur le monde compte tenu de la diversité de ses apports.Le Plasticien Koffi Dossou célèbre la diversité culturelle par cette exposition sur la thématique « Héritage » qui retrace une partie de son parcours professionnel de plus d’une quarantaine d’années. Cet évènement qui est une impulsion de l’artiste soutenue par la Médiathèque des Diasporas en partenariat avec l’espace Aréolis vise à faire voir des œuvres d’une esthétique particulière et à partager de nouvelles techniques de création résultantes de tant d’années d’expériences et de pratiques dans le métier des arts et d’enseignement. Tirer tout ce qui est positif des autres cultures dans un brassage harmonieux, rationnel et méthodique a toujours guidé le Maître dans sa quête d’authenticité et de création des œuvres uniques. Une multitude de couleurs sera au cœur de cette nouvelle exposition de l’Artiste. La beauté et la clarté de la vie sont célébrées. Vive l’art. »

Un artiste avec un grand parcours

Il a à son actif plus de 70 expositions individuelles et collectives entre l’Europe et l’Afrique parmi lesquelles figurent récemment la biennale de Milan (2021), la biennale de Dakar (2022) et la biennale de Venise (2022). Koffi M. Dossou est né en 1953 au Niger. Sa passion pour l’art commença à l’âge de deux ans lorsqu’il jouait dans le bureau avec le pantone de son père (comptable d’une société de négoce française). Il partage son école primaire entre Zinder, Porto- Novo et Cotonou puis s’installe définitivement à Lomé avec son père. Au Collège Saint Joseph de Lomé (Togo), il rencontre son premier professeur de dessin, le prof. Kpéglo, puis au Lycée de Tokoin (Lomé), le grand peintre et architecte prof. Paul Ahyi qui lui confia un projet de décoration d’un célèbre hôtel de la capitale togolaise. Cela l’orientera définitivement vers une carrière artistique. Après des études de lettres modernes à l’Université du Bénin (Lomé), il obtient une bourse pour fréquenter l’Académie des Beaux-Arts de Pérouse (1979-1983) dont le diplôme lui permet d’entrer dans le monde du graphisme. Depuis lors, il vit et travaille en Italie en tant que peintre, graphiste, webdesigner, consultant et enseignant en communication visuelle et interculturelle.

Quelques unes des oeuvres à voir à l’expo« Héritage »