L’Unité de recherche en microbiologie appliquée et pharmacologie des substances naturelles (Urmapha) dans sa dynamique de contribuer au renforcement du plateau technique du pays et d’accompagner les actions   du gouvernement dans le domaine de la recherche scientifique, vient d’ériger dans l’enceinte de l’Université d’Abomey-Calavi, un nouveau laboratoire. L’inauguration de ce joyau s’est déroulée le vendredi 15 octobre 2021. Ceci sous l’égide d’une forte délégation de l’équipe rectorale, de la communauté universitaire  du Représentant du ministre de l’économie numérique et de la Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, professeur Eléonore Yayi Ladékan.

Victorin Fassinou

D’une valeur de 75 millions de Fcfa avec des équipements estimés à 350 mille euros, le nouveau bâtiment flambant neuf de l’Unité de recherche en microbiologie appliquée et pharmacologie des substances naturelles (Urmapha) est  composé  de quatre laboratoires,  des bureaux, de salle de conférence multimédia construit  grâce  à la contribution des membres  du laboratoire sur un site octroyé par l’Uac.  Lors de l’inauguration de ce joyau, il est revenu au  Dr Jean Robert Klotoé de faire la présentation de cette Unité de recherche et du nouveau bâtiment.  De sa communication, la création de l’Unité de recherche en microbiologie appliquée et pharmacologie des substances naturelles remonte à 2017. Il s’agit d’une unité de recherche trans-facultaire qui regroupe des  chimistes, des pharmacologues, des toxicologues, des physiologistes, des microbiologistes, des botanistes, des biochimistes, des médecins, des pharmaciens, des immunologistes, et des chimistes. Ses actions sont axées sur deux  grands programmes de recherche. Il s’agit de la lutte contre la résistance aux antimicrobiens et la valorisation des plantes médicinales. La vision du laboratoire est d’être une unité nationale d’excellence où les scientifiques travaillent ensemble pour trouver des solutions aux problèmes sanitaires et environnementaux d’importance majeure au Bénin, en Afrique et dans le monde. Sa mission est de mener des recherches fondamentales, biomédicales et de santé publique de pointe, pertinentes pour les besoins des populations.  A l’instar du Conseiller technique du Ministère numérique Dr Zimé Songbian, le Vice-recteur chargé de la recherche du rectorat de l’Uac Professeur Saliou Saïdou, a reconnu les mérites et le dynamisme de l’équipe de Dr Victorien Dougnon dont l’un des fruits est la construction de ce laboratoire qui répond aux normes en la matière.

Repositionner le Bénin au plan de la recherche  dans le volet biologique 

Lors de son intervention, la Ministre de l’enseignement supérieur Eléonore Ladékan Yayi a salué la  triple dimension développée par l’équipe de Victorien Dougnon et son travail d’ensemble pour un meilleur résultat.  L’autre chose appréciée par la Ministre est la passion dont fait montre l’Unité de recherche et ses capacités de pouvoir mobiliser toute l’attention des différents acteurs. Séduite par tout ce qu’elle a vu dans le laboratoire  et le dynamisme de l’unité, la ministre a demandé à l’assistance d’ovationner  l’équipe de Dougnon. « .. Je souhaite  une éclosion dans les réflexions qui seront menées dans les actions, les analyses  qui seront déroulées dans cette unité.  Je souhaite un très fructueux partenariat avec les différents Partenaires techniques et financiers », a laissé entendre Mme Yayi Ladékan qui a dit les encouragements du Chef de l’Etat à cette équipe qui s’est battue pour la réalisation de ce nouveau bâtiment. Ce joyau, aux dires, du responsable de l’Unité Dr Victorien Dougnon, va inspirer beaucoup d’autres collègues chercheurs du Bénin. Il va contribuer au renforcement du plateau technique du pays et permettra de révéler les chercheurs et le monde des chercheurs au Bénin. « Cette expérience est pour accompagner les efforts du gouvernement. Elle va permettre une autonomisation des chercheurs et le repositionnement du Bénin au plan de la recherche dans le volet biologique », a-t-il indiqué avant de rassurer que le meilleur reste à venir de son équipe pour la recherche scientifique au service du  développement durable du Bénin. Mentionnons que l’Unité de recherche en microbiologie appliquée et pharmacologie des substances naturelles a pour credo : «  Faire de la science, un véritable levier de développement du Bénin ». Elle a enregistré 11 publications en 2017, 19 en 2018, 28 en 2019 et 35 en 2020.  Elle a à son actif pas mal de réalisations et de distinctions.

La Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, professeur Eléonore Yayi Ladékan et le partenaire des personnalités lors de l’inauguration