Dans un désordre, pas les moindres, des médias en ligne sont créés chaque jour au Bénin. Et ce, en violation fragrante des textes en vigueur notamment l’article 252 de la loi 2015-07 du 20 mars 2015 portant le code de l’information et de la communication. Ledit article stipule que « l’exploitation directe ou indirecte en République du Bénin à titre gratuit ou onéreux, d’un site internet fournissant des services de communication audiovisuelle et de presse écrite destinés au public est subordonnée à l’autorisation de la Haute autorité de l’audiovisuelle et de la communication. » Face à ce désordre qui a longtemps perduré, la Haac a pris ses responsabilités à travers un communiqué du président Rémi Prosper Morétti. A cet effet, il invite tous les promoteurs des médias en lignes sans aucune autorisation de mettre fin à leurs activités sous peine de subir les sanctions relatives à cette infraction. Lire ci-dessous le communiqué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici