Les jeunes  militants de la  plus grande formation politique du  Bénin, l’Union Progressiste  le Renouveau  de la  commune de Zè,  ont organisé  une  séance de restitution,  d’explications d’échanges. C’était  une occasion hier,  11  septembre  2022 au  Centre de Promotion de  Social  de Zè  d’expliquer  les motivations et la pertinence  de la fusion  de l’Up avec le Prd. Leur  pacte politique avec l’Honorable Nestor Noutaï est toujours  vif.

Joseph-Martin Hounkpè

La  séance s’inscrit  dans une  démarche  pédagogique pour  éclairer  tous les esprits par  rapport à la fusion  de leur  parti  politique avec  le  Parti  du  Renouveau Démocratique et surtout  faire taire  les manœuvres de désinformation, de la manipulation politique.  En effet, face  à une  foule  immense  hier, ces jeunes ont expliqué que l’un des objectifs  de la Réforme du  système  partisan  est d’avoir des grandes formations politiques fortes. « Il n’est de secret pour personne, que depuis l’avènement du gouvernement de la Rupture de son excellence Patrice Athanase Guillaume Talon, l’univers politique Béninois se trace de nouveaux horizons, notamment la réforme du système partisan; ledit système qui vise le regroupement en grand bloc des idées politiques », a fait noter  la  présidente  des jeunes femmes Up-R de Zè,  Mme Catherine Vodounon. Justement, ce parti obtient aujourd’hui  une grande  représentativité sur le plan national.  Et il y a de quoi  s’en réjouir. « Chers jeunes camarades participants, nous devons nous estimer très heureux et fiers d’appartenir au plus grand parti politique de notre pays qu’est l’Union progressiste devenu depuis le 21 août passé l’Union Progressiste le Renouveau avec la fusion du Parti du Renouveau démocratique (Prd) et l’Union progressiste (Up) », a dit le Porte-parole  de la jeunesse  UP-R  de Zè,  M. Eustache Behanzin. Pour ces jeunes engagés à porter plus haut  le  flambeau  Up-R, la fusion entre les  deux partis  est loin d’être une menace pour eux dans la commune de Zè en particulier et ceux du Bénin en général.  Cela doit être plutôt conçu comme une véritable chance d’union entre jeunes car qu’on soit du Prd ou de l’Up, disent-ils, ils partagent tous la même commune et le même pays,  en conséquence ils sont tous des frères.Déjà,  ils sont sur leur garde  pour  les prochaines élections législatives du  08 janvier  2023. C’est pourquoi après avoir souligné que la mise ensemble de l’Up et du Prd n’est pas l’unique en son genre, mais par contre un élément déclencheur de plusieurs autres adhésions qui se  préparent avec d’autres partis politiques frères,  le Président  a lancé  un appel  à ses  frères. « Préparez-vous chers jeunes camarades de l’Union Progressiste le Renouveau à accueillir dans vos villages et arrondissements respectifs au moment opportun les autres jeunes issus de ces partis qui voudront s’ajouter à nous  pour des victoires éclatantes de notre parti lors des élections législatives prochaines », a-t-il  dit.  En plus,  il leur  a demandé de ne pas avoir un  seul  sentiment  de doute.  « La seule chose qui doit nous préoccuper en tant que Jeunes militants de l’Up le Renouveau doit être la consolidation et la suprématie de notre parti dans la commune, ce qui impactera positivement les résultats dans  la circonscription lors des prochaines législatives du 8 janvier 2023 », a confié  Eustache Behanzin. L’autre  point culminant  de cette  rencontre  concerne la campagne de désinformation et  déstabilisation politique qui s’est  observée  tout récemment  par certains politiciens de la commune de Zè. « …la jeunesse UP-le Renouveau de la commune de Zè profite de cette séance d’échange, d’explication et de restitution pour mettre l’opinion publique au courant des informations totalement truquées, façonnées et conçues dans le dessein de remettre en cause l’Union et la symbiose qui a toujours régné au sein de la jeunesse de notre parti montées de toute pièce par certaines presses aux ordres de qui nous ne savons et qui feraient état de ce que nous, jeunes du parti dans la commune de Zè aurions sollicité le secours du président du parti en l’occurrence le professeur Joseph Djogbénou pour réveiller notre Maire et notre député Nestor Noutaï de leur sommeil ». Après  cette parenthèse,  le  Président  de la  Jeunesse  Up-R  de Zè a fermement déclaré tout en  mettant  les points sur les ‘’i’’ : « Nous nous désengageons fermement de cette outrance intoxication et rassurons nos aînés qui s’échinent au jour le jour  de leur manière pour le rayonnement de la couche juvénile de notre commune et de notre parti en particulier. C’est le lieu pour nous de mettre en garde tous ceux qui usurpent le titre de militant jeune de l’UP le Renouveau de la commune de Zè et qui font appel à ces organes de presses pour parler en son nom de savoir que les temps de diffamation et de montage sont révolus et que ces actes sont punis par les textes qui régissent le numérique dans notre pays ». C’était  l’occasion pour  les  jeunes  de réaffirmer leur  soutien  total à leurs  leaders tout en leur  rappelant qu’ils sont des jeunes du parti au niveau communal et qui les suivent, qui sont bien éduqués et savent bien comment se comporter vis-à-vis des grands. « La discipline qui règne en notre sein ne nous permet d’ailleurs pas d’opérer ces actions et agissements pratiquement infantiles qui relèvent de l’autre époque »,  a dit  le  numéro  1  des jeunes Up-R de Zè. « C’est le moment pour nous de réaffirmer notre engagement, de rassurer le chef de l’État que la jeunesse représentante UP-R  de la commune de Zè est plus que jamais  unie derrière l’honorable Nestor Noutaï toujours et à  toutes les fois que le besoin se fera sentir, de flotter haut la couleur jaune sous le baobab », a juré Catherine Vodounon.  Il faut noter que les participants à cette  séance  ont  salué  cette  initiative qui était,  selon eux, nécessaire.