La Communauté internationale a commémoré le jeudi 29 avril 2021, la Journée internationale de la danse.  La Confédération nationale des acteurs de la danse du Bénin (Conad Bénin) n’a pas voulu laisser passer inaperçu cette fête.  A la  Place Sainte Cécile à Cotonou, elle a offert un événement grand public  de danses aux cotonois, qui ont tous décerné un satisfecit aux organisateurs.

Une variété de danses faites d’Akonhoun, Tèkè, Zinli, Houngan, Aské, Massè, ogbon, Dawetin (danse sur bambou).  C’était le plat de résistance  qui était servi par la Confédération nationale des acteurs de la danse du Bénin (Conad Bénin), à la faveur du spectacle grand public qu’elle a donné à la Place Sainte Cécile de Cotonou.  Ceci dans le cadre de l’édition 2021 de la Journée internationale de la danse.Une soirée dansante riche en danses et en chants exécutés dans plusieurs langues nationales et étrangères. C’est au groupe Ayidoté d’Akpakpa, qu’il est revenu d’ouvrir le bal de la soirée uniquement dédiée à la danse. Il a été suivi entre autres, des Super d’Art de Ouidah, de la compagnie Noukpo, de la troupe Tawa de Porto-Novo, de la troupe Sèdo,   des Etoiles brillantes, du groupe  berceau culture, de la compagnie  Cité royale d’Abomey. Ces compagnies et troupes ont fait revisiter aux  spectateurs la diversité du patrimoine immatériel du Bénin. L’un après l’autre, une vingtaine de groupes artistiques ou compagnies artistiques, ont donné à voir du beau au public qui ne faisait que faire pleuvoir des tonnerres d’applaudissement. Le clou de la soirée a été le passage de la troupe « Mon Sinan » de Parakou. Ce groupe artistique composé uniquement des femmes a émerveillé le public de par sa prestation. En une vingtaine de minutes, il  a présenté plusieurs tableaux faits de danses et de chants du Nord Bénin. La particularité de ce groupe,  toutes les femmes savent manipuler le tambour. Des percussions du septentrion et même du Sud comme le Gbon, elles les maîtrisent au bout des doigts.  Une fois devant le public, elles ont eu  à travers des démonstrations révéler la bête noire de la scène qu’elles sont. « Leur spectacle, tout comme les passages des autres troupes et compagnies invitées,  a été apprécié et aimé », a témoigné le public, qui souhaite voir pérenniser l’événement de la Conad pour le bien des cotonois. A entendre,  le Président de la Conad Bénin Degbo Stanislas, et le Sg Claude Gougla, à l’entame des prestations,  cet évènement n’est pas né pour mourir, chaque année, des améliorations seront apportées à ce projet. « Nous ambitionnons d’ailleurs parcourir tout le pays avec ce type de spectacle », a lâché M. Dégbo qui à l’instar du Secrétaire général Claude Gougla, a témoigné la gratitude de la Confédération au du Ministre du tourisme de la culture et des arts Jean Michel Abimbola qui s’est fait représenter à cette soirée par son Directeur de cabinet Eric  Totah et au Directeur général du Fonds des arts et de la culture Gilbert Déou Malè. Dans son intervention, la Marraine Sica Francisco qui est revenue sur l’importance de la journéeinternationale de la danse a indiqué que cette activité de la Conad mérite d’être soutenue puis qu’elle contribue non seulement à la promotion de la culture béninoise à travers ses danses mais également permet de révéler les talents qui existent dans le domaine de la danse.  Le Représentant du maire de la ville de Cotonou, Gratien Adjagboni, à son tour, s’est réjoui du choix porté sur la capitale économique du Bénin pour abriter ce spectacle grand public. « Cet évènement confirme que le pays regorge des talents », a-t-il dit avant de réaffirmer l’engagement du conseil municipal à œuvrer pour la promotion de la culture et de l’art dans la ville de Cotonou. Mentionnons que cet événement a reçu le soutien du Ministère  du tourisme de la culture et des arts à travers la Direction générale du fonds des arts et de la culture (Dgfac).

Victorin Fassinou

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici