La célébration de la Journée internationale de la femme édition 2021 n’est pas passée inaperçue au niveau de la Confédération des syndicats autonomes du Bénin (Csa-Bénin). A la Bourse du travail à Cotonou, la Confédération que dirige le Secrétaire général Anselme Amoussou a organisé le lundi 08 mars 2021, une journée de renforcement des capacités à  l’intention des femmes leaders de son Comité National des Femmes Travailleuses (Conafetra).

« Leadership féminin et militantisme syndical »,  tel est le thème sur lequel était axé le renforcement des capacités des femmes, activité qu’a choisie la Confédération des syndicats autonomes du Bénin (Csa-Bénin) pour marquer l’édition 2021 de la Journée internationale de la femme.  Cette rencontre a permis d’outiller davantage les  femmes leaders de la Csa-Bénin  pour mieux accompagner leur confédération.   Dans son mot, à l’entame des travaux, la présidente du Conafetra, Basilia Koukoui a indiqué que cette activité du Conafetra soutenue par la Csa-Bénin s’inscrit dans une démarche de rétrospection afin de mieux se protéger pour les années à venir dans leur combat. Pour elle,  cette journée doit donner l’occasion  à  chacune, des femmes leaders de la Csa-Bénin de se demander ce qu’elles ont  pu faire en sa qualité de leader, à sa position au sein de la Csa-Bénin.  « Sommes-nous satisfaites ou remettons-nous en cause ? Que pouvons-nous encore apporter à notre chère confédération entend que femmes dans ce nouveau courant syndical avec les licenciements perlés, l’absence des mouvements de grève et de revendication, et tout ceci, en présence de la pandémie de la Covid-19», ce sont entre autres, les interrogations auxquelles, la présidente Koukoui invite chacune des femmes leaders membres du Conafetra à y répondre. Après l’intervention de Mme Koukoui, place a été donnée à un moment de réflexion,  de bilan, des participantes. Mais avant, ces femmes ont eu droit à une communication donnée par la chargée de programme de la fondation Friedrich Ebert à Cotonou Mme Nouratou Zato Koto-Yérima sur « le leadership féminin au service de l’action syndicale »tiré du thème retenu à l’international à savoir : « Leadership féminin : Pour un futur égalitaire dans le monde de la Covid-19 ». Cette communication a permis de faire ressortir les qualités, les rôles et responsabilités et le fonctionnement d’une  femme leader  et des erreurs à éviter à ce propos. A ses dires,  le  leadership féminin renferme les qualités, les attitudes et les compétences dont fait preuve une femme engagée dans la conduite et la gestion d’un groupe ou qui aspire à faire carrière dans le domaine politique, social, économique, etc. Mentionnons que ces femmes étaient soutenues par le Secrétaire général de la Confédération des syndicats autonomes du Bénin (Csa-Bénin) Anselme Amoussou  qui est resté,  à leurs côtés, tout le temps qu’ont duré les travaux de ladite journée.

Le présidium à l’ouverture des travaux

Victorin Fassinou

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici